Règles des All-In

Règles des All-In / à tapis et Calcul des pots annexes

Il n’est pas toujours aisé d’avoir une idée claire de la situation lorsqu’il y a assez de joueurs au tapis. Dans cette section, nous donnons un aperçu des règles applicables dans les situations d’All-In, c’est-à-dire lorsque les joueurs sont au tapis. Il sera également question de calculer la répartition des jetons en fonction du tapis de chaque adversaire, pour un meilleur partage du gain.

En premier lieu, l’outil que voici vous aidera à avoir une idée des situations de tapis multiples. Grâce à l’outil, vous saurez qui remporte la partie quand de multiples adversaires sont en All-in. Son emploi ne requiert aucune connaissance particulière. Il vous suffira juste d’insérer la somme des tapis de chaque adversaire et de laisser la machine vous effectuer le calcul. Vous verrez ensuite la taille du pot majeur ainsi que celle de tous les autres, sans oublier celui du gagnant. N’hésitez pas à insérer le nom de chaque adversaire dans les parties ‘’Player 1’’, ‘’Player2’’ etc.

Pour mieux comprendre ce qui se passe au niveau de l’outil du calcul, vus devez comprendre les règles applicables en situations de all-in.

Quelles sont les règles applicables en situations de All-in au poker?

Le All-in est une expression angliciste qui signifie ‘’Tout au milieu’’ si l’on fait une traduction littérale. C’est un concept mis en place pour contrecarrer l’oppression des joueurs pauvres ou moyennement riches, par les plus riches au poker.

Autrefois, le joueur ayant 500$ à table et 10000$ à la banque par exemple, ne peut payer un joueur mettant 20000$ en jeu, même s’il décide d’aller vider sa banque et/ou qu’il a le jeu max. C’est la raison pour laquelle les joueurs misaient leur maison, voitures ou autre possession de valeur. Heureusement, tout ceci s’est atténué avec la création du All-in, qui met en jeu tout ce qui a sur la table actuellement.

Avec la règle du All-in, le joueur ne peut donc miser que ce qu’il possède sur la table en début de main. Il n’est pas possible qu’il prenne l’argent ou des jetons dans sa poche ou à la banque. Il ne peut non plus miser sa maison, sa voiture ou sa femme ou son mari (oui, certains en arrivaient à de telles extrémités).

Pour réguler donc les forces financières des joueurs et équilibrer un peu les parties de jeu, la règle du All-in a été inventée au poker. Elle prévoit quelques dispositions intéressantes que vous devez connaitre.

Vous avez l’opportunité de suivre à tout instant

Vous avez la possibilité de payer peu importe le jeton que vous avez à table. En mettant en jeu tous vos jetons présents sur la table, vous serez alors à tapis, encore appelés All-in.

Exemple :

200€ sont dans le pot. Vous n’avez que 50€ et votre adversaire met 200€ en jeu. En voulant payer, si vous n’avez cette somme, vous n’avez pas d’autres choix que de vous mettre à tapis, c’st à dire miser l’intégralité de vos 50€ disponibles sur la table.

Ici, votre adversaire reprend 150€, puisque vous n’avez pas la possibilité d’égaliser toute la mise. On procède alors à un abattage et celui qui a la meilleure main gagnera 300€, c’est-à-dire la somme de 200€ qui est dans le pot plus les 100€ issus de vous deux.

En somme, il est possible de payer un all-in d’un joueur lorsque vous n’avez pas l’intégralité de ce qu’il met en jeu, mais votre gain sera en fonction de votre capacité de mise.

Calcul d’un ou plusieurs pots annexes lorsqu’il y a plusieurs adversaires

Pour deux joueurs, les règles du all-in sont faciles à appréhender. Mais avec plusieurs joueurs à table, la situation n’est pas toujours aisée avec le pot principal et les pots annexes. Comment ca se passe réellement et qui gagne quoi ?

La règle du poker : chaque adversaire a le devoir d’égaliser du mieux qu’il peut les mises à tapis des autres, en fonction de sa capacité.

Démarche : le stack le plus petit égalise la mise de tous les autres adversaires. On totalise les jetons qu’on additionne à ce qui est dans le pot principal.

Exemple de pot annexe : 3 adversaires sont encore en jeu et sont à tapis de façon suivante :

  • Joueur 1 : 10€
  • Joueur2 : 50€
  • Joueur 3 : 100€

On crée d’abord le pot principal en débutant par le petit stack. Le Joueur 1 égalise donc tous les autres à hauteur de 10€, ce qui fait un pot principal de 30€. Si donc le joueur 1 remporte la main, son gain sera exactement les 30€ du pot principal. Il ne saurait gagner plus que cela.

Les deux joueurs restants ont encore 40€ pour le N°2 et 90€ pour le N°3. Le joueur N°2 égalise donc le joueur 3 à hauteur de 40€, ce qui fait un pot annexe de 80€.

Le All-In peut se jouer dans toutes les salles de poker en ligne telles que PokerStars et Winamax (ou encore PMU Poker et Party Poker).

Tout compte fait, le joueur 3 dispose encore de 50€. Il garde cet argent ou le reprend s’il avait déjà mis tous ses jetons au centre.

On montre ensuite les cartes restantes, afin d’entamer l’étape de l’abattage. Cela permettra de voir le joueur qui remporte la main. Les pots sont alors distribués de cette manière :

  • Le pot principal de 30€ est attribué soit au joueur N°1, soit au N°2, soit au N°3 selon celui gagne entre les 3.
  • Le pot de 80€ sera au joueur N°2 ou N°3, selon celui qui a la plus forte main entre les deux
  • Si par exemple, le joueur n°3 a la plus forte main de tous, il gagne le pot principal de 30€ et le pot annexe de 80€

Conseils : n’hésitez pas à vous familiariser avec ce mode de calcul grâce au logiciel.

Quelques particularités du All-in

Joueur à tapis avec une somme inférieure à celle de la relance minimale

Le joueur faisant un all-in avec une somme d’un montant de deux fois moins que celui de la relance en vigueur ne conditionne en rien la suite des mises.

De façon concrète, lorsqu’un joueur met en jeu 100€ et qu’il y ait un autre qui va au tapis pour 125€, lorsqu’un autre joueur paye le second, le premier ne peut aller au-delà de ce qu’il avait. Le 3è a néanmoins la possibilité de relancer au lieu de suivre les 125€, parce qu’il n’a pas encore eu le choix de relance ou non.

Cartes ouvertes dans les cas d’All-in

Si on suppose qu’il ne reste qu’un joueur ayant encore des jetons devant lui et qui soit encore impliqué dans le pot, il n’y aucun souci à montrer ses cartes en cas d’All-in et d’un call. On est de toute façon tenu de le faire avant l’étape de flop, turn ou river, s’il y en a. A l’opposé,  si jouez en cash games, les cartes ne sont dévoilées qu’à l’issu de ces étapes.

Mais si un  joueur n’a pas encore décidé s’il doit payer ou pas un tapis ; vous ne devez pas dévoiler une carte, au risque de subir une pénalité.

De façon générale, dans toutes les salles de poker, toute tentative visant à provoquer une action ou le contraire est susceptible de pénalité.

Les Re-buy

La possibilité vous est donnée de racheter des jetons lorsque vous les perdez après avoir été à tapis. Cette opportunité reste valable dans le délai d’autorisation des Re-buy. En émettant le souhait de racheter vos jetons, vous êtes tenus de procéder immédiatement au rachat, sans vous lever de la table.

Si vous manquez de sous au moment de la proposition du re-buy durant un tournoi live par exemple, vous devriez vous débrouiller vous avoir un prêt à table, sinon vous laissez passer cette aubaine.

En somme, à propos des règles du all-in

A propos du All-in Hold’em Poker

Le All-in Hold’em est un jeu qui fonde son déroulement sur les règles du Texas Hold’em. Ci-dessous, vous verrez les conditions dans lesquelles il est joué dans la grande majorité des casinos aux Etats-Unis.

Les détails du jeu de All-in Hold’em poker

Le jeu nécessite un deck de 52 cartes

  • Le joueur met en jeu une ante et 2 paris facultatifs de côté
  • On donne au joueur 2 cartes face cachées qu’il peut regarder
  • Le joueur a la possibilité de passer, relancer ou d’effectuer un all-in
  • Le joueur perd son ante lorsqu’il décide de passer
  • En cas de relance, le joueur est tenu d’effectuer une mise de relance d’une valeur de 5 fois son ante
  • En cas de all-in, le joueur est tenu d’effectuer une mise de relance de 10 fois son ante
  • Les cartes sont étudiées par le croupier
  • Le croupier est tenu de suivre la relance d’il détient une paire ou deux cartes ayant une valeur blackjack de 17 au moins.
  • Le croupier passe, s’il n’a pas la possibilité de suivre. Le joueur remporte alors le gain sur son ante, mais pas sur sa relance.
  • 5 cartes communautaires sont tirées
  • La plus forte main remporte la partie si le joueur et le croupier sont encore en jeu. le joueur remporte l’ante et sa relance en ayant la plus forte main. Si la plus forte main est au croupier, la relance et l’ante sont perdues. En cas d’égalité, on reprend les mises.
  • On paie un ‘’Bonus sur les 2 cartes du joueur’’ selon leur valeurs. Vous retrouverez le tableau de paiement ci-dessous.
  • On paie le ‘’Bonus sur la main finale du joueur’’ selon la force de la meilleure main du joueur que l’on détient avec 7 cartes. Vous retrouverez le tableau de paiement ci-dessous.
Règles des All-In
Laissez votre avis

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

Hipigo Généralement, l’on admet que les paris hippiques n...
ZeTurf ZeTurf : avis et bonus Vous souhaitez vous inscri...
Paris foot Les paris foot : comment réussir ses premiers pas ...
Les règles du 5 card Stud Le poker en ligne a permis de préserver les plus a...
Courses de trot et courses d’obstacles Il existe deux sortes d’épreuves majeures relative...
Bonus Winamax Code promotionnel de Winamax : De 600 euros et plu...
Winamax Winamax figure parmi les plus grandes salles de po...
Bonus Comment dénicher les meilleurs bonus de bookmakers...

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Lost Password