Règles de l’Irish Poker, le poker irlandais

Variante célèbre du jeu de poker, le Texas Hold’em est très apprécié des joueurs en quête de bonnes sensations.

Mais ce jeu ne ravit pas toujours, en raison des cartes que l’on obtient parfois pour jouer en pré-flop. De l’autre côté l’Omaha est un jeu passionnant, mais qui peut également valoir certaines contre performances décourageantes.

Entre ces jeux de poker super intéressants, existe un autre qui combine les actions de l’Omaha aux règles du Texas Hold’em : l’Irish Poker.

L’Irish poker, c’est l’autre façon de jouer à l’Omaha sans franchir autant de barrières avant d’atteindre la victoire. Il débute avec 4 cartes, et nécessitent qu’on se défausse 2 cartes après le flop.

Les règles du poker irlandais à votre portée

Avant de maitriser l’Irish Poker, il importe de comprendre le fonctionnement du Texas Hold’em. Le Texas Hold’em octroie 4 cartes fermées aux joueurs au début, avant le flop, puis ils se débarrassent de 2 après la partie de mises du flop.

Règles de base de l’Irish Poker

En tant que variante du Hold’em, l’irish poker est joué avec un standard qui est rebattu ou changé après chaque jeu. Vous pouvez y jouer avec et sans limites, sachant que vous avez la possibilité de faire tapis quand vous le souhaitez si vous jouez en mode sans limites. Vous n’êtes pas non plus tenus de suivre les règles du pré-flop ou d’agréer les multiples cagnottes.

Les blinds

Deux joueurs prennent en charge les blinds. Les blinds sont des mises avant flop qui donnent le top de la partie. Il y a changement de positions des personnes devant payer les blinds autour de la table. La grande blind fait deux fois la somme de la petite blind. Le joueur qui a la petite blind en charge peut soit décider de laisser tomber et se coucher, soit payer la seconde moitié pour poursuivre le jeu.

La première manche

La première partie du jeu suit les conditions du poker irlandais sans limite, c’est-à-dire que chaque adversaire reçoit 4 cartes. Chacun d’entre eux peut visualiser leurs cartes sur leur écran, sans crainte que les adversaires les voient aussi. Vient après un tour de pari avant le flop. C’est ensuite qu’il y aura 3 cartes communautaires sur la table devant tous les adversaires, afin de voir les deux à garder parmi les quatre originales pour avoir la plus forte main qui soit.

Le Tournant et la Rivière (Turn et River)

A l’issue de la première manche viennent le Tournant et la Rivière, deux autres parties qui lui sont semblables. Seulement pour ces dernières, le croupier donne uniquement une carte communautaire en plus par round. On fait alors un tour de paris, pour offrir à chaque adversaire la possibilité de faire tourner le jeu à son avantage. Habituellement c’est à la Rivière que plusieurs joueurs ont l’opportunité de faire mieux.

L’abattage, encore appelé Showdown

La partie d’abattage survient après celle de la Rivière, qui aurait permis aux joueurs d’arranger leurs jeux et rendre les mises équivalentes. Durant cette nouvelle phase, les adversaires retournent leurs mains pour comparaisons. La plus forte pour tout jeu de poker traditionnel est la Royale Flush, imbattable.

Néanmoins, il arrive fréquemment que des joueurs gagnent seulement en détenant la carte la plus forte, c’est-à-dire le Roi ou la Reine. Le pot est partagé lorsque deux adversaires ont des mains équivalentes.

En somme, si vous aimez le Texas Hold’em, et que vous souhaitez jouer une variante du poker ayant des similitudes avec ce jeu, l’Irish Poker vous fera sans doute plaisir. En quelques minutes vous pouvez maitriser les règles de l’Irish poker sans limites si vous jouiez fréquemment au Hold’em.

Après les mises au flop, vous aurez à vous débarrassez de deux de vos cartes, comme au Texas Hold’em classique. L’Irish Poker peut se jouer dans de nombreuses salles de jeux en ligne telles que PokerStars et Winamax (ou encore PMU Poker et Party Poker).

Pré-flop

Le pré-flop est identique à la main classique d’Omaha. La petite blinde est installée par l’adversaire se trouvant à gauche du bouton du donneur. Celui qui suit pose la grosse blinde.

Chaque adversaire reçoit 4 cartes, le premier étant celui de la petite blinde. L’adversaire qui s’exprime en premier lieu est celui qui se trouve à gauche de la grosse blinde, et ainsi de suite en suivant la direction des aiguilles d’une montre.

Chaque adversaire, selon sa capacité, peut soit équilibrer la grosse blinde, soit se coucher, soit rester en jeu ou se relancer. La relance représente la valeur du double de la grosse blinde.

En cas de relance, les adversaires ont encore le choix entre équilibrer la somme, soit se coucher ou se relancer.

L’étape des mises est bouclée en cas d’égalisation de la plus grande relance par les adversaires voulant poursuivre la partie. Bien entendu, la parole est toujours donnée à chacun en respectant la direction du sens des aiguilles d’une horloge.

Si aucune relance n’arrive à égaliser la grosse blinde, le joueur qui l’a peut décider de checker.

Défausse de 2 cartes après le premier tour de mise

La répartition du flop s’effectue de façon identique en Omaha ou en Hold’em. Il y a 3 cartes communautaires qui sont retournées au milieu de la table.

Vient ensuite une autre étape de mises, qui débute par le premier adversaire encore en jeu. Après ce tour, chaque joueur effectue une défausse de 2 de leurs cartes, comme il le souhaite. La partie continue comme une main de Texas Hold’em.

Quelques conseils en pré-flop

A l’Irish poker, pensez à entrer en jeu pour le pré-flop comme si vous jouiez à l’Omaha. Ceci signifie que vous évaluerez plusieurs opportunités de main de départ. Voici les exemples de mains avec lesquelles vous entrerez dans la partie :

  • Les doubles paires fortes, telles que AAKK, KKQQ, QQJJ et autres
  • Les mains doublement assorties telles que A♥8♥K♦T♦, A♠T♠Q♥9♥, et autres
  • Les paires fortes avec intermédiaire telles que KKJT, QQJT, KKJ9, QQT9 et autres

Vous devriez jeter votre main si vos 4 cartes ne peuvent pas bien collaborer. Vous patienterez jusqu’à disposer d’une meilleure main.

De quoi se débarrasser après le flop ?

Les cartes à jeter dépendront du tableau et de l’action au flop. Sachez quand même que les top paires ont tendance à devenir faibles au poker irlandais. En décidant de flopper la top paire, il y a une grande probabilité que vous vous retrouviez face à un joueur ayant un brelan floppé ou un tirage max.

Si votre partie dispose d’un tirage au flop, prenez-en pour le jeu max. si vous avez une top paire, elles figurent parmi les moins fortes à l’Irish. En cas d’absence de tirage au flop, débrouillez-vous avec vos paires munies d’un bon kicker.

Restez en dehors les tirages bas ou ‘’quintes du pigeon’’, c’est-à-dire quintes inférieures, sauf si vous avez la possibilité de continuer gratuitement ou sans payer gros, lorsqu’un tirage touche le tableau. Il y a de grandes probabilités qu’une personne ait débuté munie d’une main pré-flop, avec un tirage mieux que le vôtre.

L’Irish, une autre forme de poker plus fun avec des actions

Si vous souhaitez profiter de plus d’action dans vos jeux, tout en évitant les ‘’swings’’ de l’Omaha, le poker irlandais une est une bonne variante à essayer. Ici, ils sont certes plus présents que dans le vrai Texas Hold’em, mais leur influence n’est pas aussi grande pour démolir fréquemment votre capital.

Vous pouvez jouer à l’Irish poker sur Full Tilt Poker.

Par ailleurs, sachez que l’Irish est disponible sous d’autres formes que sont :

  • Le 3-card Irish : ici, il y a 3 cartes privatives en début de main, ce qui fait que la défausse est d’une seule carte.
  • L’Irish 7 (seven) : un maximum de 6 joueurs est toléré ici. 7 cartes privatives sont distribuées et la défausse est de 3 cartes au flop, 1 au turn, 1 à la river et1 autre à la phase de l’abattage.

On note aussi la possibilité d’associer d’autres règles spécifiques telles que la considération des quintes ayant l’as comme carte de jonction (Q-K-A-2-3). On peut également dire que la couleur simple (5 cartes rouges ou noires) domine la hauteur, mais est dominée par tout type de paire.

Laissez votre avis

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

Moyens de paiement du poker en ligne Les transactions financières sur les salles de pok...
Pronostic tennis Quelques recommandations avant vos prévisions tenn...
Winamax Winamax figure parmi les plus grandes salles de po...
Sit & Go Les Sit & Go : comment ça marche ? Un Sit &am...
Les règles du Texas Hold’em Durant ces dernières années, le poker  est devenu ...
Règles et astuces du strip poker Si vous souhaitez tenter l’aventure du strip poker...
Paris foot Les paris foot : comment réussir ses premiers pas ...
Pronostic quinté À l’instar de plusieurs parieurs qui sont passionn...

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Lost Password