Règles du poker

Le poker regroupe plusieurs variantes de jeux de cartes dont les challengers effectuent des mises en fonction de la force des cartes en leur possession.

Le jeu implique la mise en place d’un « pot » commun constitué par l’ensemble des mises de tous les adversaires de la partie. Ce pot est remporté par l’adversaire ayant la plus forte main, ou celui qui après avoir misé, n’a été suivi par personne.

Les variantes du poker que sont l’Omaha et le Seven Card Stud sont disponibles sur PokerStars en version « High Only » et « High Low Split ». Dans la version High Low, le pot est partagé entre le jouer ayant la plus forte main à 5 cartes et celui ayant la plus faible main. En ce qui concerne le Texas Hold’em, il est disponible en « High Only » sous les options Limit, Pot Limit et No Limit. Pour en savoir plus sur la force des mains, merci de lire notre article dédié au classement officiel des mains au poker.

Le poker est joué sous plusieurs formes. Néanmoins, il y a des règles de base identiques à toutes les variantes du jeu. Quelle que soit la variante à laquelle vous jouez, les mises sont effectuées en fonction de la hauteur des mains, même au poker gratuit. Ce sont ces mises qui composent le pot, lequel va au joueur ayant la meilleure main ou celui qui est encore debout dans le jeu.

Au 7-card Stud, il existe deux mises obligatoires : l’ante et le bring-in. L’équivalent de ces mises au Hold’em sont la petite et la grosse blinde. Dans toutes les variantes du poker, les joueurs procèdent en suivant une certaine stratégie du jeu, laquelle est définie par le nombre d’actions qu’ils ont à portée de main. Ces actions consistent à :

  • Checker : c’est la possibilité donnée à un joueur, durant un tour d’enchères, de demeurer dans une main, sans toutefois effectuer une autre mise dans le pot. Néanmoins, cela n’est possible que si aucun joueur n’avait misé avant lui. L’autre adversaire à qui le tour après celui qui a checké peut soit décider de checker lui aussi, soit miser. Au cas où on fera le tour sans que personne ne mise, le pot initial ne change pas
  • Miser : le joueur peut décider de miser, si aucun autre ne l’avait fait avant lui. Après le tour d’un joueur ayant misé, tous ceux qui suivent par ordre auront le choix entre suivre, se coucher ou relancer. Il est impossible de checker si un joueur vous précédant avait eu  à effectuer une mise
  • Se coucher : cela signifie jeter sa main et renoncer à remporter le pot. Le joueur qui ne couche n’a plus besoin de mettre de l’argent en jeu dans le pot. D’ailleurs, il n’a plus aucune marge de manœuvre dans ce pot.
  • Suivre : miser le même montant que le joueur qui avait misé en premier dans le tour d’enchères. Au dernier tour d’enchères de la partie, celui qui a effectué la première mise dévoile ses cartes aux autres joueurs encore dans le jeu.
  • Relancer : effectuer une mise supérieure à la mise normale à suivre. Ainsi, le joueur ayant effectué cette mise au départ doit encore compléter de l’argent pour suivre, de même que tous les autres joueurs ayant misé après lui. Mais, ils ont aussi la possibilité de se coucher pour éviter de suivre.

Chaque tour d’enchères est marqué par la prise de parole de chaque joueur dans le sens des aiguilles d’une montre, jusqu’au dernier. Une fois toutes les actions enregistrées on passe au tour suivant ou la main prend fin.

A l’issue de tous les différents tours d’enchères de la partie, les joueurs encore dans le jeu montrent leurs cartes, à tour de rôle. Le vainqueur est celui ayant la plus forte main. Mais si après les tours d’enchères, c’est un seul joueur qui est toujours debout, celui-là gagne le pot sans avoir besoin de montrer sa main. Dans un tour d’enchères par exemple, il est possible qu’un joueur ait misé ou relancé, sans qu’aucun autre joueur n’ait pu le suivre. Cela veut dire que tous les autres ont décidé de se coucher. Dans ce schéma, ce joueur gagne le pot.

Les basiques du poker : enjeux de table et tapis (all-in)

Chaque partie de poker se déroule en fonction des enjeux de table, soit les jetons qui figurent sur la table au démarrage de la main. L’autre règle similaire (règle du all-in) est qu’aucun joueur ne peut être contraint  de se coucher juste parce que sa quantité de jetons restants est insuffisante pour relancer.

En effet, si un joueur se retrouve dans ce cas, il peut mettre tous ses jetons restants en jeu pour la relance en déclarant ‘’All-in’’. Néanmoins, s’il gagne, il ne peut prétendre qu’à une partie du pot puisque sa mise n’est pas égale à celle qu’il devrait suivre. D’ailleurs, le reste de la main se déroule sans lui et entre les autres joueurs restants et qui ne soient pas couchés en cours de main. Mais la suite des enchères s’effectue dans un pot dit « annexe »,  uniquement dédié aux joueurs restants en jeu.

Plusieurs variantes du poker sont disponibles aux jeux dans les casinos ou online. Sur PokerStars, vous en trouverez les plus populaires et les plus jouées. Pour approfondir vos connaissances au poker, consultez notre page dédiée à la Salle de Poker. Parmi les variantes les plus populaires il y a le Texas Hold’em, le Seven Card Stud et l’Omaha sous ses diverses formes.

Mais il y a également le Razz et le HORSE. Chaque type de jeu de poker a ses principes de jeu. Néanmoins, les bases de mises sont quasiment identiques.

Bienvenue sur notre site dédié aux débutants du poker. Ici, vous trouverez toutes les informations relatives aux règles du poker que ce soit pour vous exercer au Hold’em, Seven card stud, ou à l’Omaha.

Sur cette plateforme, vous en saurez plus sur les procédures de mises, l‘ordre des actions durant une main, de même que toutes les étapes d’une partie de poker. Après quelques lectures, vous serez à même d’organiser des parties de poker à domicile.

Mais pour commencer, il est primordial de maitriser la force de chaque main au poker. C’est la marche à suivre pour débutant dans ce jeu. Ci-contre, vous avez un petit tableau sur les mains au poker, mais nous vous recommandons fortement de consulter notre page dédiée au classement officiel des mains au poker afin d’avoir tous les détails possibles. En cas de besoin, notre outil ‘’quelle main gagne’’ est aussi à votre portée pour déterminer le vainqueur d’une main. Cet outil est valable pour le jeu de Texas Hold’em.

Si vous avez d’autres préoccupations relatives à la distribution des cartes et autres, rendez-vous dans notre FAQ détaillée pour en voir si elles ne sont pas déjà abordées.

Faites également un tour sur notre glossaire du poker pour comprendre tous les termes et expressions utilisées au poker. Cette partie est également très importante pour tout débutant.

Pour maitriser la stratégie du poker, rendez-vous aussi dans la rubrique Stratégie du poker de notre site pour découvrir une série d’articles dédiés à cette thématique du poker online.

Débuter au poker en ligne : toutes les étapes !

Comme pour de nombreux autres jeux, il est aisé de débuter le jeu de poker en ligne. Néanmoins, vous ne devez brûler aucune étape si votre souhait est d’aller le plus loin possible. A travers ce guide, vous ferez votre entrée dans cet univers étape par étape.

Le poker en ligne passionne énormément du monde. Et pourtant, l’exercice de ce jeu via internet ne semble pas être si simple que ca. Non seulement vous aurez besoin de la connaissance du poker lui-même, mais il vous faudra également certaines connaissances en informatique. Car souvenez-vous, l’objectif est de vous amuser, mais également de vous faire de l’argent dans la mesure du possible.

S’inscrire dans une salle de poker en ligne : comment ca marche ?

Rien de plus simple que d’ouvrir un compte en ligne. L’opération ne vous prendra que quelques minutes. Mais avant de vous lancer, il importe de lire notre fiche comparative des meilleures salles de poker légales en France, afin d’être certain de choisir la bonne. Nos comparatifs prennent en compte les prestations de la salle, les tournois disponibles, les promotions, mais aussi les bonus de bienvenue, la qualité du logiciel ainsi que le niveau de jeu.  Après avoir trouvé la salle qui vous intéresse, cliquez sur son lien pour être redirigé vers elle.

Arrivé sur le site de poker, comme nous vous le disions, quelques minutes vous suffiront pour avoir votre espace de jeu personnel. La procédure d’inscription s’affiche habituellement devant vous dès que vous aurez cliqué sur la section  « s’inscrire », « ouvrir un compte » ou indication semblable. Mais d’habitude dans les salles de poker online, il vous faudra d’abord télécharger le logiciel de la salle avant l’inscription. Le logiciel est bien mis en lumière avec la mention « télécharger le logiciel » ou encore « download ».

Le mode de téléchargement et d’installation est commun à toutes les applications. Vous enregistrez le fichier sur votre ordinateur et vous double-cliquez pour l’installer. La procédure d’installation se poursuivra comme pour les autres applications.

Dès que l’installation est finalisée, vous pouvez démarrer votre procédure d’inscription en double-cliquant d’abord sur l’icône du logiciel.

Note : il existe des salles de poker online sur lesquelles vous pouvez jouer sans télécharger un logiciel. Dans ce cas, l’inscription se passe directement sur leur site internet.

La création de votre compte sur un site de poker en ligne

Pour accéder aux fonctionnalités du logiciel installé, un identifiant et mot de passe seront nécessaires. Pour un nouveau joueur, il faudra les créer. Cliquez donc sur l’onglet « créer un nouveau compte » ou « create account » en anglais. Certains logiciels vous présenteront plutôt l’option « new user » ou « nouvel utilisateur ». La page qui s’affiche sera facile à comprendre puisqu’elle vous indiquera les informations à renseigner. Il peut arriver que le logiciel vous redirige vers le site web de la salle pour compléter votre procédure d’inscription. De toutes les façons, en quelques minutes vous aurez passé cette étape.

Au cas où une case serait prévue pour l’insertion d’un code bonus, renseignez notre code promo afin de bénéficier du bonus offert. Si ce n’est pas demandé, l’octroi du bonus est donc automatique.

Une fois l’inscription bouclée, vous avez désormais votre identifiant et mot de passe. Certaines salles pourraient vous les transmettre via votre adresse e-mail. C’est avec ces informations que vous allez pouvoir accéder au logiciel.

Ca y est ! Votre expérience débute. N’hésitez pas à parcourir le logiciel pour voir les diverses options que vous propose la salle. Ceci dit, tous les logiciels ne présentent pas forcément la même physionomie. Mais quoiqu’il en soit, vous verrez le menu qui vous permettra de parcourir les parties, les tournois, les promotions, etc. N’hésitez pas à utiliser les filtres pour aller plus vite.

Sur la plupart des logiciels, la possibilité vous sera donnée de personnaliser votre espace personnel et de paramétrer vos favoris. Il y aussi la rubrique caisse où il faudra cliquer pour effectuer le premier dépôt qui ouvre les portes du bonus de bienvenue.

Il n’y a donc aucune difficulté particulière dans l’ouverture d’un compte poker en ligne.

Vous aimez bluffer, le poker est sans doute le jeu qui vous convient. Pour agrémenter vos soirées entre potes, vous pouvez choisir de les défier au poker. Parmi les variantes du poker, le Texas Hold’em est la plus jouée. Cette variante nécessite de la stratégie et une bonne capacité de dissimulation de vos émotions. Par ailleurs, la concentration sera de mise. L’objectif  à chaque partie de Hold’em est de récupérer l’argent de vos adversaires.

Les besoins pour une partie de Hold’em :

  • Des jetons de valeurs diverses pour faciliter les mises
  • Un lot de 52 cartes
  • Etre au moins 2 joueurs.

Comment organiser une partie de poker en ligne ?

Avant de démarrer une partie de poker, il faut nécessairement choisir le donneur. Sa position est stratégique et déterminera quels joueurs payeront les blindes. Aussi, c’est ce donneur qui fait office de distributeur de cartes.

Le donneur désigné, il pose un objet devant lui pour marquer son rôle. Cet objet est le bouton. Après chaque manche de poker, le donneur passe le bouton au joueur situé juste à sa gauche pour reprendre son rôle et ainsi de suite.

Avant la distribution, le joueur situé à gauche du donneur pose la petite blinde, une mise obligatoire. Celui qui suit ce dernier pose la grosse blinde. Les montants de ces blindes sont établis avant le début de la partie de poker, mais généralement, la grosse blinde fait deux fois la petite blinde.

Puisque le bouton change de main à l’issue de chaque manche, les joueurs de la petite et grosse blinde ne seront pas les mêmes pour les prochaines.

Durant la partie, le montant de la petite et grosse blinde monte. Les joueurs peuvent par exemple s’entendre sur l’augmentation des blindes toutes les 30 minutes. Pour une partie ayant débuté à 5c/10c par exemple, 30 minutes plus tard, les blindes peuvent être désormais à 10c/ 20c

Démarrage de la partie de poker

Chaque joueur reçoit 2 cartes de la part du donneur. Le donneur fait le tour en donnant à tous une carte, puis refait le tour pour la seconde. C’est le joueur à gauche de la grosse blinde qui démarre le premier tour d’enchères. Il consulte ses cartes et décide entre :

  • Se coucher : il jette ses cartes en les mettant de côté faces cachée, puis se retire de la partie.
  • Suivre : payer le montant de la grosse blinde
  • Relancer : payer un montant plus élevé que celui de la grosse blinde, peut-être le double.

Celui qui suit le premier joueur à prendre parole, décide à son tour de ce qu’il a à faire et ainsi de suite. Arrivé sur le joueur de la petite blinde, il peut aussi suivre (en payant la différence entre les deux blindes), soit se coucher (abandonnant la partie mais perd sa petite blinde), soit relancer (en payant la différence entre les deux blindes, plus un surplus). Le joueur de la grosse blinde peut checker (suivre la mise sans rien payer). Mais s’il y avait relance de la part d’un joueur ayant pris parole, il doit égaliser cette relance, ou se coucher.

Après ce tour d’enchères, le donneur dévoile les trois premières cartes communes à mettre au milieu de la table : c’est le Flop.

Note : avant chaque phase de dévoilement de cartes communes, le donneur doit brûler une carte, c’est-à-dire enlever la première carte du lot et le mettre à côté.

Suite au flop, il y a un autre tour d’enchères, semblable au premier. A noter qu’un joueur ne peut checker que si personne n’a mise avant lui. Puis, de toute façon s’il quelqu’un le fait après lui, la parole lui reviendra après le tour pour qu’il suive, relance ou se coucher.

Après ce tour, le donneur dévoile la 4è carte commune : c’est la Turn (Tournant). Il y a ensuite un troisième tour d’enchères semblable au deuxième, à la suite duquel le donneur dévoile la dernière carte commune : la River (Rivière).

Après la Rivière, les joueurs procèdent à un autre tour d’enchères. A l’issue de ce tour d’enchères, les joueurs encore en jeu dévoilent tous leurs cartes pour déterminer la main gagnante. Le vainqueur prend le pot.

Le donneur passe la main et on débute une autre manche.

Les différentes combinaisons de cartes au poker

Lors d’une partie de poker, le vainqueur est celui ayant la plus forte combinaison avec les cartes qui sont dans sa main et/ou  ces 5 cartes dévoilées sur la table. Retrouvez ci-dessous les différentes combinaisons au poker, en débutant par la plus petite

  • La paire : c’est l’association de deux cartes qui se ressemblent. Si à l’issue d’une main deux joueurs se retrouvent avec chacun une paire, c’est celui dont la carte est plus haute qui est gagnant. Exemple : entre deux joueurs A et B dont le premier a une paire de 6 et le second une paire de Roi, c’est le joueur B ayant la paire de Rois qui gagne.
  • La double paire : comme l’indique son nom, il s’agit ici de deux paires.
  • Le Brelan : 3 cartes identiques
  • La quinte, encore appelée suite : cinq cartes de diverses couleurs, mais qui se suivent.
  • La Couleur : 5 cartes de couleur identique, c’est-à-dire 5 carreaux, 5 cœurs, 5 piques ou 5 trèfles.
  • Quinte Flush : 5 cartes qui se suivent (quinte) et qui sont également de couleur identique (carreau, cœur, trèfle ou piques)
  • Quinte flush royal : la plus haute combinaison au poker. Inutile de vous signaler qu’il est très rare de l’avoir. Sachez quand même que l’association des 5 plus hautes cartes du jeu, soit l’as, le roi, le valet, la dame et le 10. Pour former la quinte flush royal, ces 5 cartes doivent être de couleur identique.

Qui est le vainqueur d’une partie de poker ?

Celui qui à la fin aura remporté tous les jetons de ses adversaires.

Brève historique du poker

Le poker tel que nous le connaissons actuellement est né aux Etats Unis au XIXè siècle. Il tient son existence du brag anglais et du Poch. Il est devenu tellement vite populaire qu’en 1845, on imprima un recueil contenant les règles applicables lors d’une partie de poker. Le jeu s’exporta en France en premier lieu sous l’appellation « poker » avant d’accroitre sa cote de popularité sous le Second Empire.

Le poker revêt plusieurs formes de nos jours, ce qui en a fait le plus populaire des jeux de cartes. Des championnats sont organisés en Europe e aux Etats Unis, notamment à Las Végas, la cité phare des jeux. Plusieurs variétés du jeu sont proposées aux fans dans les casinos, mais également en ligne où plusieurs opérateurs se concurrencent pour offrir le meilleur service possible. A cet effet, n’hésitez pas à consulter notre fiche sur les salles de poker légales, afin de vivre la meilleure expérience possible du poker en ligne.

Caractéristiques du poker

  • Nombre de joueurs : 2 à 8
  • Matériel : un lot de 32 ou 52 cartes et des jetons pour effectuer les mises
  • Objectif : former la meilleure main possible grâce à 5 cartes. Vous pouvez également bluffer en faisant croire que vous avez une bonne main, de sorte que vos adversaires se couchent.

Pour jouer au poker, vous aurez besoin de satisfaire les règles de jeu, mais également de développer des aptitudes psychologiques intéressantes. Il y a certes une part de chances et de hasard, mais la Stratégie joue également un rôle primordial. Etre joueur de poker nécessite que vous ayez une bonne capacité de lecture de vos adversaires afin de percevoir leurs techniques de jeu.

Même sans incidence financière, une partie de poker avec des jetons symboliques permet de vous amuser en famille ou entre amis. Le jeu en lui-même est plein de ressources et vous promet une belle expérience sociale.

Le poker est disponible sous plusieurs variantes. Chacune d’elles a ses spécificités notamment au niveau des mises. Mais quelle que soit la variante choisie, le challenge sera de tenter d’avoir la meilleure combinaison qui soit.

Les 8 combinaisons du poker

Huit combinaisons permettent d’évaluer la force de la main. Vous devez les maitriser afin de déterminer celui qui remporte le pot. Voici les 8 combinaisons :

  • La paire : 2 cartes identiques, de même valeur
  • La double paire : deux différentes paires
  • Le brelan : 3 cartes de même valeur
  • La suite (quinte) : 5 cartes consécutives, de différentes couleurs
  • La couleur : 5 cartes de symbole identique, sans être consécutives
  • Le full : un brelan et une paire
  • Le carré : 4 cartes de même valeur
  • Quinte flush : 5 cartes qui se suivent, mais qui sont aussi de symbole identiques
  • Hauteur : Au cas où un joueur n’ait aucune combinaison, on détermine la meilleure main grâce à la hauteur, c’est-à-dire la plus haute carte qu’elle possède.

Exemple 1

Joueur A : Dame de Cœur, Dame de Pique, Dame de Carreau, 8 de Trèfle, 2 de Carreau.

Joueur B : Roi de Cœur, Roi de Pique, 8 de Carreau, 8 de Cœur, 4 de Carreau

La remarque est que le joueur A possède la meilleure main, car son brelan de dames est plus fort que la double paire de Rois-Huit.

Exemple 2

Joueur A : Dame de Trèfle, Valet de Carreau, 10 de Pique, 9 de Carreau, 8 de Trèfle.

Joueur B : Valet de Carreau, 10 de Cœur, 9 de Cœur, 8 de Pique, 7 de Carreau

La remarque est que c’est le joueur A qui possède encore la meilleure main, car la Dame de trèfle est plus forte que le Valet de Carreau.

Exemple 3 :

Joueur A : Roi de Pique, Roi de Cœur, Roi de trèfle, Dame de Carreau, Dame de Pique

Joueur B : As de Trèfle, As de Carreau, As de Cœur, 7 de Pique, 7 de Cœur.

Dans ce cas, le joueur B a la meilleure main car son full aux As est plus fort que le full aux Rois, même si les 7 sont plus faibles que les Dames.

La cave

La cave est la quantité de jetons que possède chaque joueur en début de partie. On l’appelle également ‘’tapis’’. A table, chaque participant garde sa cave devant lui à la vue de tous. Le joueur qui perd tous ses jetons en cours de jeu est dit être « décavé ». La possibilité lui est alors donnée de se « recaver » entre deux manches de jeu, mais jamais en cours d’une manche.

Les principes d’enchères au poker

Avec les cartes que détient chaque joueur et celles du tableau (en fonction de la variante du poker), ils doivent prendre parole et effectuer une action. C’est le moment où les joueurs font savoir, par leurs actions, qu’ils possèdent une bonne main. D’autres bluffent en faisant croire qu’ils l’ont alors qu’en réalité, leur objectif est de faire coucher leurs adversaires pour récupérer le pot.

Jouer au poker nécessite que vous ayez des talents pour vite comprendre les manœuvres de vos adversaires tout en gardant secret le vôtre.

Le premier tour de mises démarre au moment où les joueurs doivent effectuer la mise de départ (poker fermé). Après avoir consulté ses 5 cartes, le joueur 4 possibilités :

  • Miser si la parole lui a été donnée en première position
  • Relancer, s’il y avait eu une mise précédente et qu’il souhaite payer un montant supérieur à celle-ci
  • Suivre (égaliser) , c’est-à-dire payer la mise effectuée précédemment par un joueur.
  • Passer, c’est-à-dire qu’il ne souhaite effectuer aucune des actions énoncées précédemment

A un certain moment de jeu, un joueur peut décider de mettre tout son stack (lot de jetons) en jeu. Il fait donc ‘’tapis’’ et poursuit le jeu, même s’il y a relance. Néanmoins, s’il gagne cette main, c’est seulement au pot principal qu’il aura droit. Consulter notre fiche sur les règles applicables au tapis pour les détails.

La psychologie du poker est plus évidente aux tours d’enchères. C’est une phase qui permet aux joueurs d’évaluer les comportements de leurs adversaires afin de savoir qui bluffe ou non. Si tel joueur a une certaine habitude de jeu, c’est durant les tours d’enchères que vous arriverez à le percevoir pour mieux le contrer. Néanmoins, il n’est pas facile de déceler le jeu d’un joueur pro.

Règles des autres variantes du poker

  • Règles du poker fermé
  • Règles applicables au Stud poker
  • Règles applicables au Stud 7 cartes
  • Règles applicables au Texas Hold’em
  • Règles de l’Omaha
Règles du poker
Laissez votre avis

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

Genybet Genybet, l’opérateur qui revit depuis 2016 Vous s...
Paris hippiques Paris hippiques : chez quel opérateur jouer ? Plu...
Règles des All-In Règles des All-In / à tapis et Calcul des pots ann...
Unibet Unibet : des cotes intéressantes et un direct perf...
Pronostic quinté À l’instar de plusieurs parieurs qui sont passionn...
Assurance Cash out Le Cash out est une option proposée sur plusieurs ...
Les règles du 5 card Stud Le poker en ligne a permis de préserver les plus a...
Contact Vous avez une question sur notre site ? Vous souha...

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Lost Password