Glossaire du poker

Le poker est un jeu stratégique, mettant en exergue plusieurs termes et expressions techniques.

Pour le nouveau joueur, tout ceci n’est pas facile à cerner. Même les professionnels n’arrêtent pas de se documenter à propos des nouveautés liées au jeu.

Comme vous l’aurez sans doute remarqué, les mots et expressions utilisés au poker sont majoritairement en anglais. Si la langue de Shakespeare vous effraie, vous aurez beaucoup de mal à vous en sortir puisque ce vocabulaire est valable aussi bien dans les casinos que dans les salles online.

A travers ce glossaire, nous vous détaillons la plupart des mots et expressions employés au poker. C’est un guide quasi complet qui vous expliquera les termes rencontrés au poker, en anglais et en Français. Vous souhaitez débuter au poker ? Ce guide est l’une des premières étapes de votre apprentissage. Vous êtes dans une partie de poker et vous subissez une action, sans comprendre ce que cela signifie ? Deux de vos adversaires discutent peut-être en employant des termes que vous ne maitrisez pas ? Jetez un coup d’œil à ce glossaire pour en savoir plus.

Notez que le vocabulaire lié à ce jeu ne cesse d’évoluer. Il est donc possible que vous vous retrouvez face à un mot qui ne soit pas abordé ici. Il suffit de nous envoyer un message pour que nous procédions à une mise à jour dans les plus brefs délais.

1-Outer : en disant « je me suis pris un outer », un adversaire insinue avoir pris un bad beat pour lequel son concurrent ne détenait que deux cartes pour qu’il l’emporte (deux outs). On peut prolonger l’expression à 2 ou 3.

2-Barrel : suite au bet, le fait de tirer une seconde salve à la turn peut être exprimée comme un barrel. Barrel signifie cartouche.

3-barrel : le fait de miser à la river après fait feu au flop et à la turn. Cela équivaut donc à envoyer une 3è cartouche.

3-Bet : c’est une relance effectuée sur une autre relance. Peut être exprimée comme re-raise ou sur-relance.

3-Bet Light : un bet effectué avec un jeu faible, c’est-à-dire sur du bluff

3 Of a kind: Brelan en version Anglophone. Le brelan représente un ensemble de 3 cartes similaires.

4-Bet : chaque chiffre au-delà de 3 rajoute une relance à celle précédente

5-Draw : c’est un type de poker fermé, dans lequel chaque adversaire reçoit 5 cartes privatives.

A

Abattage : encore appelé Showdown en anglais, l’abattage est la dernière étape d’un jeu de poker, où les adversaires qui ne se sont pas encore couchés dans le jeu dévoilent leurs cartes. Ainsi, on verra la personne ayant la plus forte main, qui remportera le pot.

En Texas Hold’em, l’abattage intervient suite au tour d’enchères qui vient après la river. Comme indiqué, ce sont uniquement les adversaires encore en jeu qui se retrouve à cette étape. Vous rencontrerez plus souvent le terme « Showdown ».

Acolyte : c’est le mot aléatoire par lequel on désigne le Kicker.

Acting : le fait qu’un joueur effectue des mises en scène ou des blagues pour dissimuler son jeu et ses intentions.

Action player : un joueur trop vif, à la limite agressif.

Add-on : c’est la possibilité d’effectuer  un ajout de jetons dans un tournoi avant une certaine étape du déroulement (habituellement avant la première pause). La quantité de jetons est indiquée avant le début de tournoi, de même que leur coût. Généralement, les salles vous invitent à payer le double de votre ticket d’entrée, histoire d’avoir deux fois le nombre de jetons. L’add-on n’est pas obligatoire et ne se prend qu’une seule fois.

A-game : joueur son ‘’A-game’’ équivaut à mettre en place son meilleur jeu.

Aggro : Agressif

Air : cela signifie que vous n’avez rien ou encore que vous êtes ‘’à poil’’ au moment d’aller en bluff à la river avec votre tapis. Vous y êtes allé avec ‘’air’’ ou ‘’à poil’’.

All-in : mettre en jeu la totalité de os jetons, encore appelé votre tapis.

American Airlines : le surnom que l’on donne à la paire d’As

Angle shooting : c’est un geste anti fair-play, mais qui ne peut être considérée comme de la tricherie. On parle d’angle shooting lorsqu’un adversaire commet une action volontaire pour tromper son adversaire. C’est le cas par exemple lorsqu’un joueur pose un acte avant son tour, fait semblant de se tromper en misant, ou dit qu’il a une certaine combinaison juste pour que son adversaire se couche alors qu’en réalité il ne la détient pas, etc.

Signalons toutefois que le joueur que l’on attrape entrain de commettre un angle shooting peut être sanctionné, même si son acte n’est pas vraiment illégal.

Ante : mise obligatoire que tous les joueurs effectuent avant que les cartes ne soient pas distribuées. Habituellement, on ne parle d’ante que dès une certaine hauteur de blindes au poker. On ne la voit pas non plus dans tous les tournois.

Any Two : en français, cette expression signifie « n’importe quel deux ». si vous allez au tapis avec un ‘’any two’’,  cela veut dire que vous procédez avec n’importe quel  main.

Arc-en-ciel : c’est le qualifie que l’on donne à un flop effectué sans aucune carte de couleur identique. En anglais, on parle de Rainbow.

Exemple : A 5 T.

Ax (A-x) : c’est un As qui est suivi d’une autre carte, peu importe laquelle.

B

Babies : cartes basses (2,3,4,5)

Back-to-back : se dit d’un joueur qui remporte un tournoi (annuel surtout) deux fois de suite

Bad beat : mauvais coup, mauvaises cartes. On parle habituellement de bad beat lorsqu’un joueur perd alors qu’il s’était pressenti comme favori.

Bad Beat Jackpot : c’est une disposition prises par les salles pour multiplier un magot, grâce à des prélèvements sur les pots.

Bad run : lorsqu’on essuie des défaites consécutives, on dit qu’on est dans un ‘’bad run’’, une mauvaise passe.

Backdoor : en traduisant en français, on obtient « porte de derrière ». C’est un terme qui désigne une combinaison finalement effectuée à l’aide des deux dernières cartes du tableau, c’est-à-dire celles de la Turn et River.

Exemple vous détenez un Q8 et grâce au tableau vous avez par ordre 9-K-2-T-J.

Bankroll : c’est l’argent dont vous disposez pour jouer, votre capital. Il est important de bien gérer votre bankroll pour ne pas perdre tout votre argent. Un bon  bankroll management doit donc être de mise.

Barrel : cartouche (Cf 2-Barrel)

BB (Big Blind) : c’est la grosse blind, la mise obligatoire effectuée par le second joueur situé à gauche du bouton, c’est-à-dire celui qui suit le joueur de la petite blind.

Bet : miser, faire une enchère

Bicycle (roue) : on parle de bicycle lorsqu’on est en face du jeu idéal pour le pot bas, ayant aussi la possibilité de gagner le haut dans les différentes formes de Low (Omaha Hi-Lo, Stud Hi-Lo, Razz, etc). Exemple : A-2-3-4-5

Big Slick : c’est le surnom de la main AK. Il est possible que vous rencontriez aussi sous le surnom Anna Kournikova. Cette main, bien qu’elle soit intéressante, ne permet pas habituellement de gagner.

Bitches : c’est un surnom fréquemment utilisé dans les discussions. En français, il est traduit par salope. Au poker, c’est le surnom donné à la paire de dames.

Blank (consulter la partie Brique) C’est un mot qui désigne une carte quelconque, n’ayant aucun intérêt. C’est comme une carte qu’un joueur reçoit à la turn ou à la river et qui n’apporte rien de concret à la main qu’il possède déjà.

Blinds : ce sont des mises imposées à un ou plusieurs joueurs, avant la distribution des cartes. en Hold’em, on en distingue deux. Pour les autres formes de poker, son appellation change. (consultez la partie Bring-in.)

Blocker : une carte dont dispose un joueur et qui, à coup sûr, empêche son adversaire de faire un très bon jeu. Par exemple, si un joueur dispose d’un 10 et c’est justement la carte qu’il faut à son adversaire pour combiner sa quinte. Bien entendu, l’autre l’ignore mais cette carte est quand même un blocker.

Blocking Bet (mise de blocage) : c’est une mise qui a pour objectif de plomber le jeu de son adversaire. Par exemple, si vous sentez que votre concurrent a les moyens de mettre en jeu une somme élevée, qu’il vous sera incapable de suivre, vous pouvez miser premièrement pour l’obliger à vous suivre. Avec un peu de chance, vous arriverez à le mener à votre rythme sur des sommes modérées. Votre mise dans ce cas est un ‘’Blocking Bet’’

Bluff : terme essentiel du poker, le bluff est sans doute connu le mot le plus connu de tous les joueurs.

Board : c’est le tableau sur lequel sont disposées les cartes au flop, à la turn, et River, lorsque vous jouez en Hold’em. Si quelqu’un vous dit qu’il ‘’joue le board’’, cela veut dire qu’il espère faire un meilleur jeu via le tableau.

Boat (Bateau) : c’est le terme par lequel on désigne l’association du brelan et de la paire. On appelle cette combinaison aussi Full House.

Boîte (consulter All-in) : c’est un des plusieurs termes familiers pour désigner la mise en jeu de la totalité de ses jetons. On dit également ‘’envoyer la Couscoussière’’.

Bottom pair : le fait d’obtenir la plus faible paire du tableau. Exemple vous détenez 7-8 et au flop vous prenez 8-J-Q. Vous obtenez donc la Bottom Pair, c’est-à-dire la paire de 8, la moins forte à ce niveau.

Bounty : c’est une récompense spéciale misée sur la défaite d’un joueur. Si vous gagnez ce joueur, vous gagnez le Bounty. Les salles de poker online mettent régulièrement des Bounty sur la tête des membres de leur Team Pro.

Bouton : représenté par un rond en plastique, le bouton est la position du donneur, en présence d’un croupier ou pas. La position du bouton est modifiée à chaque main dans le sens des aiguilles d’une montre. A chaque étape de mises, le joueur étant au bouton est celui qui s’exprime en dernière position, exception faite au pré-flop où il doit s’exprimer juste après les joueurs des blinds.

Au jeu de Hold’em, vous êtes avantagés si vous êtes au bouton, puisque vous avez le loisir de décider après avoir connu la situation de tous vos concurrents.

Boxed Card : carte en sens irrégulier durant la distribution. Habituellement elle est déclarée ‘’non existante’’ et ne fait plus partie du jeu.

Brick and Mortar (De Brique et de Mortier) : ce sont des centres physiques de jeux de poker, à l’instar des casinos. C’est l’opposé des salles Online.

Brique (consulter Blank)

Bring : mise obligatoire en Stud et ses autres variantes (Razz) que pose un joueur ayant visiblement le meilleur jeu ou le contraire, en fonction du type de poker.

Broadway : les cartes supérieur ou égal à 10. Exemple : 10, J, Q, K et A.

Broke : Ruiné.

Brûler : ce mot est utilisé lorsque le croupier a l’obligation de ‘’brûler’’ une carte avant le partage du flop, turn ou river. Cela signifie qu’il doit défausser une carte à chacune de ces étapes, pour éviter peut-être que des adeptes de la triche ne remarquent la carte prochaine avant sa distribution.

Bubble : voir Bulle

Bulle : c’est la première place non rémunérée dans un tournoi, ce qui fait que tous les joueurs cherchent absolument à l’éviter. On appelle aussi Bulle, le moment fatidique d’attribution de cette place.

Bullets : un autre surnom de la paire d’as

Busto : c’est un terme pour dire qu’un joueur est ruiné ou battu durant un tournoi

C

Cagoulé : joueur en tilt

Calling Station : désigne un joueur qui ne fait que suivre les enchères. C’est aussi une expression pour désigner les nouveaux joueurs au poker qui commettent assez d’erreurs.

Card Guard : support porte-bonheur ou fétiche dont disposent certains joueurs pour préserver leurs cartes afin que le croupier ne les reprennent pas par hasard alors qu’ils sont encore en jeu. Habituellement les joueurs prennent un ou de nombreux jeton pour ce rôle.

Cardroom : pièce de cartes

Carnaval : terme pour désigner un joueur qui joue sans méthode.

Carte gratuite : carte que l’on reçoit sans débourser de l’argent. C’est le cas par exemple lorsque vous espérez une ou plusieurs cartes afin de combiner une bonne. Si l’autre joueur décide de checker, vous aurez la possibilité de bénéficier d’une carte gratuite.

Cartes communes : ce sont les cartes disposées au milieu de la table et qui servira à la formation des combinaisons de main. Les cartes communes sont notamment utilisées au Hold’em et à l’Omaha.

Cash game : partie de poker en argent réel. Contrairement aux tournois, les cash games offrent la liberté aux joueurs de débuter le jeu et de se retirer quand ils le souhaitent. L’objectif ici pour chaque joueur est de se faire de l’argent sans contrainte.

Cave : c’est la somme requise pour avoir un buy-in et s’asseoir à une partie de cash games.

Check in the dark (checker dans le noir) : lorsqu’on montre la carte commune de l’étape suivante durant une partie, le premier joueur à s’exprimer peut décider de checker. S’il souhaite le faire avant que la carte ne soit dévoilée, on dit qu’il checke dans le noir. C’est une technique qui servent à déstabiliser les adversaires afin qu’ils s’embrouillent sur la marche à suivre.

Check-raise : checker, attendre que l’adversaire mise, puis décider de relancer.

 

Chip Count : classement des joueurs en fonction de leur quantité de jetons

Chip Dumping : transfert illégal de jetons entre joueurs durant une partie de poker. On parle de Chip dumping par exemple quand un joueur relance avec une grosse somme, que son associé sur-relance, ce qui oblige leur autre adversaire à se coucher, malgré le fait qu’il ait beaucoup mis en jeu dans le pot.

Chip leader : premier d’un tournoi, en termes de jetons.

Chip race (ou Color up) : se dit de l’opération de revalorisation effectuée par l’organisateur d’un tournoi dans laquelle des jetons sont devenus inutiles en raison de la hauteur des blindes. Exemple : durant un tournoi ayant désormais des blindes de 1000/2000, des jetons de 50 par exemple, deviennent inadéquats. L’organisateur procède alors à une revalorisation de ces jetons en fonction de ce que chaque joueur possède. Dans ce cas ici, les jetons de 100 seront utilisés.

Si les jetons d’un joueur ne sont pas assez suffisants pour bénéficier de cette reconversion, on peut soit arrondir en valeur supérieur, soit le laisser les utiliser tels quel.

Si cette situation est commune à plusieurs joueurs, on cumule tous les jetons et on procède à un tirage au sort pour qu’un joueur puisse récupérer un jeton de valeur supérieure et ainsi enrayer les autres du jeu.

Chips : jetons

Clock : est utilisé lorsqu’un joueur prend tout son temps pour effectuer une action. Un adversaire peut alors dire ‘’Clock’’ pour démarrer le chrono d’une minute du joueur au bout duquel il est contraint de se coucher si jusque là il ne prend aucune décision.

Clubs : trèfles

Coin Flip : expression qui traduit la presque même probabilité qu’ont deux joueurs (habituellement dans les situations de tapis) de remporter une main. Par exemple les joueurs A et B ayant respectivement AK et 88, soit 48% de chances de victoires pour le premier contre 52 pour le second. On peut aussi utiliser cette expression pour désigner ‘’lancer de pièce’’, soit 50% de chance pour chaque issue.

Cold Call (Call froid) : le fait de suivre une mise, alors qu’on a la possibilité de relancer. Peut aussi être remplacé par ‘’Flat Call’’ ou ‘’Smooth Call’’

Cold deck : (paquet froid) ; terme employé lorsqu’il y a confrontation entre de gros jeux, par exemple deux carrés.

Le terme tient son utilisation d’une vieille technique des tricheurs qui consiste à insérer un jeu truqué dans une partie. Ils sortent le jeu de cartes de leur poche ou d’autre part, ce qui fait que ce jeu est plus froid que les autres cartes qui circulaient déjà. On utilise aussi ‘’Cooler’’.

Collusion : pratique répréhensible qui consiste, pour deux joueurs prenant part à une même partie de poker, à coordonner leurs actions dans le jeu de sorte que cela profite à l’un d’eux. Deux joueurs en collusion peuvent s’indiquer leurs  cartes ou éviter de s’affronter. C’est un acte interdit.

Color(ing) up : voir chip race

Committed: engagé. Se dit d’une personne ayant trop investi dans le pot pour décider de passer et se coucher. Ce joueur est alors pot-committed, c’est-à-dire très engagé dans le pot.

Connecteurs assortis : deux cartes de couleurs identiques, qui de plus sont consécutives. Exemple : 5 6, 89

Consécutives : l’autre appellation des connecteurs.

Continuation bet : mise de continuation. Technique qui consiste à miser au flop quelque soit comment il se présente, alors qu’on avait déjà relancé une mise en pré-flop. Habituellement, c’est une technique de bluff qui consiste à faire coucher ses adversaires.

Cooler : voir Cold Deck

Couleur : symbole d’une carte (trèfle, pique, cœur, carreau). Il ne s’agit pas du rouge ou du noir. La couleur est aussi une combinaison au poker qui consiste à avoir 5 cartes de symbole identique.

Cowboys : l’autre surnom de la paire de Rois

Crying Call : un Call effectué la mort dans l’âme. C’est un Call effectué malgré le fait que vous savez que vous serez vaincu.

Cut-off : joueur précédant le bouton

D

Dead man’s hand : Main de l’Homme Mort. Il y a une légende qui dit que Bill Hickcok avait la main AA88 lorsqu’il a été tué via un revolver.

Deal : entente entre deux finalistes d’un tournoi. Un deal traite de la répartition du gain en fonction des tapis de chaque individu et de leurs compétitions. Ce deal peut ne concerner que les deux joueurs ou être fait en relation avec l’organisateur d’un tournoi. De toutes les façons, les joueurs négocient selon leurs buts. Il y en a qui préfèrent le titre alors que pour d’autres ; le gain financier l’emporte.

Dealer : le donneur, distributeur de cartes. Durant les parties de poker live, le donneur peut être assimilable au croupier. A la fin de chaque main, le donneur passe le bouton au joueur situé à sa gauche pour reprendre son rôle. Le rôle passe de main en tenant compte du sens des aiguilles d’une montre. Le bouton marque l’emplacement du dealer, car c’est grâce à cela qu’on déterminera d’où débuter les mises.

Dealer’s choice : choix du donneur. Se dit d’une partie ou manche de poker dont le donneur a décidé de la variante à jouer.

Décaver : consulter Déstacker

Deck : jeu de cartes

Deesp Stack : tapis profond. Terme qui désigne des tournois ayant des blindes de départ très minimes par rapport au tapis des joueurs.

Déstacker : récupérer le tapis d’un autre joueur

Diamonds : les Carreaux

Donk : issu de ‘’Donkey’’, qui veut dire âne. Terme  utilisé pour désigner un mauvais jueur qui a été chanceux sur un coup.

Donkament : terme qui désigne un tournoi ayant un petit buy-in. Le nombre de participants est donc élevé et il y a de fortes chances de rencontrer des mauvais joueurs.

Donk bet : mise ‘’insensée’’ décidée par un joueur au flop, alors qu’il n’est pas censé être le relanceur de départ. Terme substituable par ‘’mise du con’’.

Door card : première carte face ouverte dans une partie de Stud.

Double Up : multiplier son tapis x 2

Downsing : série de mauvais résultats.

Drawing dead (Tirer mort) : signifie que votre main est mauvaise que même ma carte du prochain tirage ne vous servira à rien.

Dry (sec) : tableau pauvre en tirages. Exemple A-7-2 rainbow

Ducks : l’autre appellation de la paire de 2. Leur forme ressemble à des canards.

E

Early : emplacement de première prise de parole à table

Edge (avantage) : disposer d’un ‘’edge’’ sur un concurrent veut dire que vous lui êtes supérieur sen termes de compétences, de psychologie ou autres.

Effet sandwitch : voir Squeeze

Etiquette : l’ensemble des dispositions officielles ou admises en termes de comportement de joueur prenant part à une partie de poker.

Eventail de mains : voir Range

EV( Expected Value) : valeur espérée, espérance de gain. Evaluation de la Probabilité de gain ou de perte lorsque réfléchissez à miser à une telle fréquence ou pour un total de tel montant. Un EV+ est signe d’espérance positive, donc de rentabilité.

F

Family pot : Pot en famille. Pot mettant en concurrence 3 adversaires

Feuille morte : voir Boxed Card

Field : terme désignant le nombre de joueur d’un tournoi. Exemple : le Main Event des WSOP avait un field de 8500 joueurs

Fish : qualificatif donné à un débutant qui joue mal. Peut être remplacé par ‘’pigeon’’ ou ‘’bleu’’.

Flasher : carte censé être face fermée et qui a malencontreusement été ouverte à le vue d’au moins un joueur à table

Flat Call : voir Cold Call

Float/ Floating : technique de bluff consistant  payer au flop, dans l’objectif de voler le pot durant l’un des prochains tours d’enchères.

Flop : phase de dévoilement des 3 premières cartes communes. Elle intervient suite au premier tour d’enchères

Flopper : former une combinaison grâce au flop. Exemple : un joueur a dans sa main 3-3. Au flop, il y K-3-J. ce joueur a donc flopper un brelan (3-3-3)

Flush draw : tirage couleur

Fold : se coucher, c’est-à-dire jeter ses cartes et abandonner cette main

Fold equity : espérance d’arriver à faire abandonner un adversaire

Freeroll : tournoi d’entrée sans buy-in. Le but de ce tournoi diffère selon le type. Les participants peuvent espérer empocher une partie de la dotation, gagner des tickets qualificatifs pour un tournoi plus grand ou des packages cadeaux. Mais les freerolls ne sont pas mis à la portée de tous. La salle de poker peut les dédier à une certaine catégorie de joueurs, les nouveaux inscrits par exemple.

Freezeout : tournoi à chance unique, durant lequel le joueur qui perd ses jetons n’a plus la possibilité d’en acheter un autre. Il sort donc du tournoi. Contrairement aux freezeout, le joueur peut racheter des jetons durant un tournoi rebuy.

G

Gap concept : différence de valeur d’une main selon que vous penser ouvrir le jeu ou suivre une relance. Pour suivre une relance, il vous faudra alors une main assez intéressante.  Ce concept est apprécié en fonction du type de joueur

GG : abréviation de ‘’Good Game’’ qui signifie ‘’bien joué’’ en anglais. On peut aussi dire VGG pour ‘’Very Good game’’

GL : abréviation pour ‘’Good Luck’’ qui signifie ‘’Bonne chance’’

Grinder : terme qui désigne les joueurs qui jouent à faible enjeux comparativement à leurs compétences, histoire de gagner de l’argent. Cependant, ils doivent jouer plus de parties pour avoir une somme conséquente.

GTO (Game Theoretical Optimum) : jouer selon une  théorie optimale qui amoindrit l’espérance de gain de ses adversaires.

Gutshot : littéralement ‘’par le ventre’’ ou ‘’ventrale’’. Quintes formées en recevant au tirage la carte du milieu.

H

Hand : main. Peut désigner une manche de poker. Peut également désigner la main d’un joueur, sa combinaison.

Hand History : Historique de mains. C’est l’historique des mains que vous avez jouées. Elles sont sauvegardées par les salles online et la possibilité vous est parfois donnée de les visualiser.

Heads-Up : confrontation Ultime entre deux joueurs. Cela peut être les deux finalistes d’un tournoi ou de deux personnes en confrontation dans une partie de cash games. Ce terme désigne aussi une séquence ‘’tête-à-tête’’ entre deux joueurs.

Hearts : Cœurs

High : (carte haute) : c’est la plus petite combinaison au poker. Lorsqu’aucun joueur n’a une paire ou une autre main supérieure, on départage les joueurs grâce à la plus haute carte, encore appelée Hauteur.

High Roller : terme pour désigner joueur de hauts enjeux ou tournoi ayant un gros buy-in.

High stakes : parties à grands enjeux. Peut également être qualifiées de ‘’noseblessed’’, soit ‘’parties qui font saigner du nez’’ en français

Hi-Jack ou hijack : emplacement du joueur étant à deux places précédentes celui du bouton

Holes cards : cartes personnelles ou privatives du joueur.

H.O.R.S.E : forme de poker où l’on alterne à chaque tour de table les variantes de Limit Hold’em, Omaha Hi-Lo, Razz, 7 stud, 7 stud Hi/Lo

HU:  voir Heads-up

HUD : Heads-Up Display ou ‘’affichage tête haute’’. C’est le tableau de statistiques affiché sur la partie supérieure de votre écran, grâce à un logiciel de tracking.

I

In the dark : ‘’dans le noir’’ en français. Expression qui qualifie une action menée sans être suffisament informée sur le sujet. Habituellement, on l’utilise dans l’expression ‘’check in the dark’’ pour dire que le premier joueur s’exprime à un tour d’enchères sans consulter ses cartes ou avoir une idée du jeu de ses adversaires.

Isoler : relancer ou sur-relancer une mise d’une forte somme afin de faire coucher d’autres joueurs. Ainsi, il n’en restera qu’un ou très peu, ce qui augmente vos chances de victoires.

ITM, In The Money : Traduction littérale ‘’dans l’argent’’.  Moment dans un tournoi où le nombre de joueurs devant être payés est complet. Exemple : seulement 120 joueurs seront payés alors qu’il n’en reste que 121. Dès que le prochain joueur est évincé, tout le reste est ITM.

J

K

Kicker : c’est la carte qui suit votre plus forte carte. Cela peut être celle qui n’a rien eu au flop. Le kicker est une carte déterminante lorsque deux joueurs détiennent des mains équivalentes. Exemple : pour deux adversaires ayant une paire de 9 identique et chacun un 9 en mains, celui qui remporte est le joueur dont l’autre carte est la plus haute.

King-Kong : une autre appellation de la paire de Rois (K-K)

Kojak : un des nombreux surnoms de la combinaison Roi-Valet –K-J)

L

Ladies : appellation de la paire de Dames

LAG : joueur agressif, qui fait preuve de largesse dans son éventail de main. Le LAG est habituellement un très bon joueur de poker, qui est compliqué de battre.

Las Vegas : c’est la ville par excellence du jeu aux USA. C’est aussi l’appellation habituellement utilisée pour désigner le Hold’em.

Lay down : le fait de se coucher, de jeter ses cartes durant une partie

Lecture (consulter Read)

Limper : c’est le fait de juste payer la grosse blinde au pré-flop durant la première étape des mises. Un limpeur est un joueur qui débute la partie de cette façon.

Loose : (large) on utilise ce terme pour désigner un joueur qui fait son jeu avec plusieurs mains. Cela peut signifier aussi une partie où les joueurs utilisent une large gamme de mains dans leurs jeux, pas seulement les meilleures.

M

M : la théorie du M est un concept crée par Paul Magriel, pour évaluer votre probabilité de santé durant un tournoi de poker. Cet indice vous indiquera la marche à suivre votre jeu. Pour avoir votre M, vous devez d’abord additionner le montant de la petite et de la grosse blinde. Au cas il y aurait une ante, vous ajouterez également cette somme. Vous diviserez ensuite la somme de votre tapis par le résultat de l’addition pour avoir cet indice.

Pour un M>20, l’indice vous place dans une zone verte, c’est-à-dire que vous avez tout le confort qu’il faut pour jouer. La zone jaune est pour les M variant entre 10 et 20. Ici, vous devez rester éveillé et bien choisir vos mains. La zone orange est pour les M de 5 à 10, qui signale que vous en situation désavantageuse. Mais si vous avez un M qui oscille entre 1 et 5, sachez que vous vous situez dans la zone rouge et qu’on ne peut rien pour vous. Vous pouvez soit vous coucher, soit faire tapis. Cette dernière situation est qualifiée de ‘’push’’ ou de ‘’fold’’. Inutile de signaler qu’en bas de 1, vous n’avez aucune marge de manœuvre.

Main pleine : c’est l’autre expression pour désigner le Full house, c’est-à-dire l’association du Brelan et de la paire.

Meta-game (Meta jeu) c’est un concept, une attitude qui ne figure pas parmi les nécessités officielles du jeu de poker telles que la psychologie, les astuces, l’historique et tout. Pour réussir certains joueurs conçoivent leur méta-jeu afin d’orienter la vision de leurs adversaires dans un certain sens voulu.

Muck : défausse de cartes. Mucker ses cartes veut dire les mettre à la défausse sans les dévoiler. 

Multiway : consulter Family Pot

MTT (Multi-Table Tournament) : Tournoi multi-tables.

N

NH (Nice Hand) : ‘’Jolie main’’, ‘’belle main’’

Nit (encore appelé Nitty) ; mot péjoratif, qui caractérise un joueur dont le jeu ne prend en compte que des mains prémiums.

No Download : expression anglophone qui souligne une salle de poker sur laquelle le téléchargement n’est pas requis.

No Limit : c’est un type de jeu de poker au niveau duquel il n’y a pas une limite pour les mises. Un adversaire peut donc décider de mettre en jeu tout son tapis à un certain moment.

Noob : mot péjoratif qui qualifie un novice au poker

Nosebleed– consulter High Stakes

Nuts : posséder les Nuts, veut dire détenir le plus bon jeu qui soit, le meilleur.

O

Odds : Les cotes

Offsuit : des cartes de couleur différentes

Omaha : variante du poker identique au Hold’em, à la différence qu’ici, les joueurs reçoivent 4 cartes privatives. Très connue, l’Omaha se joue soit en version ‘’High’’, soit en Hi-Lo (ici, on considère le meilleur jeu, mais aussi le plus faible et il y a partage du pot.)

One-gapper (A un trou) : qualificatif donné à une main de départ formée avec des connecteurs avec un trou d’une carte entre eux. Exemple : 6-8, 2-4

OOP (Out Of Position) : Hors de position en Français. Se dit d’un joueur désavantagé, car il s’exprimera en premier avant ses adversaires.

Open-Ended : ‘’par les deux bouts’’ en français. Il s’agit ici d’une quinte qu’un joueur peut combiner via deux cartes différentes. Exemple : le joueur possède 7-8, au flop il reçoit 6-9-A. En possédant 6-7-8-9, il a la possibilité de former une quinte avec 5 ou 10, donc par les deux bouts.

Option : c’est une prérogative accordée, durant certaines parties de poker, au joueur se trouvant à côté de la grosse blinde, d’effectuer une mise en aveugle de deux fois la somme de la grosse blind, avant la distribution des cartes. Ainsi, il aura l’opportunité de prendre parole après tous ses adversaires lors de la première étape d’enchères en pré-flop.

Orbite : un tour de table en entier

Out(s) : cartes pouvant améliorer votre main. Vous avez A-T

Overbet : mise trop importante si l’on se réfère au montant du pot. Les joueurs y font recours pour bluffer, réduire les ardeurs de leurs adversaires ou pour laisser entendre que l’on bluffe.

Overcard : cartes hautes au tableau. Exemple vous détenez K-Q et le flop est de 5-9-T. cela veut dire que vous détenez deux ‘’overcard’’.

Overlay : situation dans laquelle l’ensemble des droits d’entrée d’un tournoi est inférieure à la dotation garantie par la salle.

Exemple : tournoi dont le droit d’entrée est de 5€ et la dotation garantie de 1000€. Mais c’est seulement 80 joueurs qui ont validé leur accès, soit un montant total de 5€x80=400€. C’est un tournoi qui avantage fortement les joueurs car cela accroit leurs chances de gains.

Overpair : s’explique de la même façon que les Overcard. Vous détenez une paire plus forte que les cartes du tableau. Exemple : vous détenez J-J et le flop 2-6-8-9. Vous détenez donc une overpair.

P

Pain Card : un des noms des figures de jeux de cartes.

Paire ouverte : paire dévoilée dans la main d’un jour. On la découvre dans les formes de poker qui utilisent des cartes privatives dévoilées, tel qu’au Stud par exemple.

Parole : terme français qui exprime le ‘’check’’ c’est-à-dire que l’on passe son tour sans miser si aucun l’adversaire n’avait rien misé avant.

Passif/passive : joueur qui préfère payer les mises plutôt que de relancer.

Pocket paire (PP) : paire servie

Poker face : avoir un visage qui ne transmet aucune émotion due au Tells.

Poker fermé : variante de poker où l’on n’emploie pas des cartes communautaires. Ici, les cartes des joueurs sont secrètes. C’est le cas du 5-Draw, poker à 5 cartes.

Poker ouvert : opposé du poker fermé. Ici, les cartes sont dévoilées.

Polarisé : main ou éventail de mains trop fort ou trop faible. C’est l’adjectif qui qualifie par exemple un joueur ayant le jeu max ou un bluff total. La possibilité est également offerte à un joueur de ‘’polariser sa main’’ en fonction de sa strétégie.

Post-flop : les trois cartes communes qui suivent le dévoilement du flop.

Pot : durant une main, l’ensemble des jetons misés forment le pot. C’est celui qui détient la main la plus forte qui l’emporte. Cela peut-être aussi le seul qui est encore en jeu pendant que tous ses adversaires se sont couchés. En cas de main équivalentes en deux joueurs ‘’finalistes’’, le pot est partagé. Dans les genres de poker High-Low, il y a aussi partage du pot entre celui qui a la meilleure main et celui qui a la moins bonne.

Pré-flop : tout qui vient avant le dévoilement du flop, les trois premières cartes communes

Premium : terme caractérisant les meilleures mains que l’on peut avoir durant une partie de poker. Au Hold’em, la paire d’As(AA), de Rois (KK) et de Dames (QQ) sont des premiums.

Prizepool : la cagnotte d’un tournoi, encore appelé dotation garantie. Le prizepool est constitué par les droits d’entrée des participants à un tournoi. Si les buy-in n’atteignent pas la dotation garantie indiquée, c’est la salle de poker qui ajoute le montant restant.

Probe bet (mise de sondage) : mise que l’on pose pour avoir une idée de la situation de ses adversaires, si l’on est toujours en course ou non.

Prop bet : pari annexe à une partie. C’est un challenge entre des joueurs, pouvant porter sur certains éléments d’un tournoi ou une partie. Par exemple, deux joueurs misent sur celui qui atteindra une certaine étape d’un tournoi WSOP. C’est un pari très apprécié des joueurs pro, qui peuvent se défier sur des aspects n’ayant pas de lien avec le poker (par exemple qui perdra plus vite de poids que l’autre, etc.)

Push : mettre en jeu tous ses jetons. Faire tapis (All-in)

Push or Fold : situation d’un joueur dont le tapis est trop minime en comparaison au montant des blindes. Dans cette situation, il peut soit miser tout son tapis (Push) ou se coucher (fold).

Q

Quads : carrés. Quatre mêmes cartes.

R

Rabbit Hunt(ing) : en français, signifie littéralement ‘’chasse au lapin’’. C’est une situation caractérisée par l’arrêt d’un coup avant la River, ce qui fait que les joueurs souhaitent savoir où plusieurs cartes qui auraient pu être tombées.

Ce n’est pas légitimée, mais si cela arrivait faut que tous les joueurs encore à table puissent s’entendre.

Rag : (traduction littérale : merde) : désigne une très faible carte, pas bonne du tout.

Railbird : spectateur d’un tournoi live. C’est la tribune prévue pour les supporters d’un tournoi qu’on appelle Rail.

Rainbow (Arc-en Ciel) : Terme caractérisant un flop où toutes les cartes sont de différentes couleurs.

Rake : c’est une commission qui est prélevée par les salles de poker sur les tournois et parties de poker. En casino ou en ligne, le processus est quasiment identique, puisque c’est avec les Rake que les salles couvrent leurs charges et dégagent leurs marges bénéficiaires. Le pourcentage diffère selon les salles et le tournoi. Pour un tournoi dont le buy-in est de 10€+1€, le rake est d’1€.

Pour des parties de cash games, le rake est un pourcentage du pot qui est déduit par la salle.

Range : (éventail de mains) : groupe de mains possibles chez un joueur. Son adversaire estime ou évalue donc son range (son éventail de mains) possible dans une partie, pour ainsi lui mettre la pression progressivement.

Razz : type de poker appartenant à la catégorie des Stud. L’objectif ici est d’avoir la plus basse main.

Read  (lecture) : détecter un tell sur un joueur, c’est-à-dire saisir ses intentions de jeu, sa manière de jouer. On dit ‘’avoir un read’’.

Rebuy : c’est la possibilité donnée aux joueurs, dans un tournoi, de racheter leurs jetons en cas de perte totale. C’est une opportunité à durée déterminée, et qui est parfois limité. Par exemple, on peut autoriser un rebuy jusqu’au moment de ma première pause.

Recaver : terme employé souvent en cash games. Cela signifie reprendre un buy-in suite à une perte totale.

Regular : (abbrevation Reg) : un habitué (d’un casino par exemple)

Re-raise : sur-relancer. On le remplace aussi par 3-bet

Result oriented : raisonnement parfois erroné, qui consiste à évaluer le jeu à l’issue d’une main, en fonction du résultat et pas de l’importance de l’action

Exemple : un joueur se rend compte qu’il aurait pu remporter une main s’il avait suivi une grosse mise, parce qu’il aurait eu une carte avantageuse il a préféré joué en fonction des probabilités de jeu, et donc du ‘’result oriented’’

 

Re-steal (contre-vol) : le fait de relancer un adversaire, qui a tenté de voler, juste pour le bluff

Rigged (truqué) : c’est un terme utilisé par les joueurs qui ont régulièrement des bad beats durant leurs parties de jeu en ligne. Ils estiment que le jeu est ‘’rigged’’

Ring game : autre nom du cash games

Risk/Reward: rapport risque/gain. Quelle mise pour quelle chance de gain? Le risque que vous prenez vaut-il vraiment le coup ?

River (rivière) : dévoilement de la 5è et dernière carte commune à l’Omaha et au Hold’em

Rock : joueur ayant un jeu très serré

Rockets : une des appellations de la paire d’As

ROI (Return On Investment) : Retour sur Investissement en français. Formule mathématique, exprimée en pourcentage, qui permet de déterminer le taux de rentabilité à partir du capital investi et du gain.  ROI= (gain-capital) x100.

Roue (bicycle) : surnom de la quinte A-2-3-4-5

Rue : terme qui désigne prochaine carte. Au Hold’em, la 4è rue est l’étape où la 4è carte commune est dévoilée. La 5è rue est celle de la 5è carte. On emploie le terme ‘’Rue’’ fondamentalement durant les variantes du Stud.

Rundown : terme qui désigne les 4 cartes personnelles attribuées à chaque joueur au démarrage d’une manche d’Omaha.

Run it Twice : se dit d’un double tirage de flop, turn ou de River. Ce geste est fait lorsque durant une partie de cash games, le croupier accorde à deux adversaires à tapis (suite à une demande) le privilège de tirer deux fois le prochain tirage. On peut multiplier ce tirage par 3 aux maximum. Dans ce cas (2 ou 3 fois), le pot est partagé selon le nombre de tirage effectué. Chaque tirage sert aux joueurs à comparer leurs mains pour remporter une part du pot partagé.

Runner-runner : terme utilisé pour désigner une combinaison formée à l’aide des deux dernières cartes obtenues de façon successives (Turn et River)

Runner-up : deuxième à l’issu d’un tournoi

Rush : période durant laquelle tout sourit à un joueur. Cela peut être durant un tournoi dans lequel il a obtenu plusieurs bonnes mains ou une période de son expérience de joueur (une semaine, un mois, etc.)

S

Satellite : un tournoi dont l’objectif est d’avoir des billets qualificatifs pour un tournoi plus important

SB (Small Blind) : petite blinde. C’est une mise forcée que paie le joueur situé juste à gauche du donneur, avant que les cartes ne soient distribuées.

Scared money : terme qui désigne jouer avec la peur de perdre son argent (jouer scared money). Cette attitude est mauvaise au poker, raison pour laquelle vous ne devez que prendre part aux parties ou tournois correspondant à votre bankroll.

Scary board : tableau (flop) qui fait peur. Exemple : un tableau ayant K-K-Q fournit aux joueurs la possibilité de faire des couleurs ou quintes.

Scary Card : carte qui fait peur. Exemple : vous avez une paire d’As. Et à la River, il y a un 4è cœur. Cette carte fait peur car elle augmente la probabilité que vos adversaires forment une couleur.

Scoop/Scooper : le fait qu’un joueur remporte tout le pot dans une variante du poker durant laquelle celui-ci devrait être normalement partagé entre la meilleure main et la plus faible (en Omaha Hi/Lo par exemple). Celui qui a arrive à cumuler ces deux mains ‘’scoope le pot’’.

Semi-bluff : bluff effectué, malgré qu’il y ait une bonne probabilité que vous ayez la carte souhaitée au prochain tirage. Au moment où vous le faites, c’est du bluff, mais la grande probabilité d’une meilleure carte fait que ce n’est qu’un semi-bluff.

Avec un semi-bluff vous pouvez soit faire coucher un adversaire, soit avoir la bonne carte au prochain tirage.

Serrure: joueur ultra serré qui ne joue qu’avec de fortes mains

Set : brelan

Set mining : ce que font les joueurs en suivant simplement une mise en pré-flop munie d’une paire, en espérant avoir un brelan au flop.

Set up : lutte entre deux brelans dont un plus fort. Exemple : deux joueurs A et B ayant respectivement 5-5 et 7-7. Le Flop est : 5-7-Q

Shark (requin) : excellent joueur, dangereux qui cherche régulièrement des Fish (poissons mot qui désigne joueur inexpérimenté)

Short stack (petit tapis) : joueur n’ayant plus assez de jetons dans un tournoi, et dont on sent l’élimination imminente.

Shove : faire tapis, c’est-à-dire mettre tous ses jetons restants en jeu (all-in)

Showdown (Abattage) : dernière étape d’une manche de poker durant laquelle tous les joueurs encore en jeu dévoilent leurs mains afin qu’on détermine celui qui gagnent.

Showndown value : main assez intéressante pour voir l’abattage. Consultez la showndown value expliquée

Shuffle : le fait de mélanger les cartes. Si au démarrage d’un tourni, vous entendez le croupier dire à tous les participants ‘’ Shuffle up and deal’’, cela signifie ‘’mélangez et procéder à la distribution’’.

Side pot : pot annexe. C’est le pot que l’on forme à côté du pot principal par le reste des joueurs qui continuent le jeu après qu’un de leurs adversaires soit déjà à tapis (all-in). A la fin de la main, si le joueur à tapis remporte le jeu, il ne peut espérer qu’avoir le pot principal auquel il a contribué. Le surplus investi par les autres est gagné par l’un d’entre  eux au cas où le vainqueur se trouve parmi eux. Il gagne alors les deux pots (principal et annexe). Consultez les règles du poker applicables en all-in pour en savoir plus.

Sit-and-go : en français ‘’asseyez-vous et c’est parti’’. Le sit&go est un tournoi qui démarre dès que toutes les places prévues sont prises. Une table complète compte entre 9 et 10 joueurs. Le tournoi peut concerner une seule table ou plusieurs.

Sit out : quitter la table. Terme utilisé durant les cash games.

Slow Play : jouer de façon lente avec pour objectif de piéger, par exemple checker et suivre alors qu’on a un très bon jeu.

Slow Roll : geste anti fair-play, qui consiste soit au dévoilement tardif de sa main à l’abattage, soit hésiter à suivre un all-in alors qu’on dispose du meilleur jeu.

Small Ball (mises minimes, petits pots) : système de jeu qui consiste à effectuer des mises minimes. Le jeu est serré, mais favorise un meilleur contrôle de votre argent. Daniel Negreanu a rendu célèbre cette technique

Smooth Call: consulter Cold Call

SNG, sit-and-go: consulter sit-and-go

Spades: les Piques

Split (partage) : terme désignant une variante du poker où le pot est partagé (Omaha Hi/Lo)

Spot (situation) : terme utilisé lorsque vous avez des doutes sur le suivi d’une mise. Vous décidez alors de vous coucher et patienter d’avoir un meilleur ‘’spot’’.

Softplay : pratique répréhensible de deux ou plusieurs joueurs qui ne jouent pas entre eux. Ressemble à de la collusion.

Squeeze : sur-relance effectuée en pré-flop suite à une relance et un suivi de cette relance. Habituellement, c’est un système de bluff habituellement utilisé par celui qui est censé normalement prendre parole en dernière position afin de décourager le joueur de la relance. Il estime que le joueur qui a relancé espère juste prendre les blindes ou ouvrir la porte au jeun sans toutefois disposer de bonnes cartes. Il pense aussi que le joueur ayant suivi la relance a un jeu modéré puisqu’il s’est contenté de suivre.

Au final, le joueur a ayant relancé sera pris de court et commencera à douter, de même que celui qui l’a simplement suivi.

Sry(sorry) : abréviation qui signifie ‘’Désolé’’

Stack : tapis, lot de jetons

Steam : vapeur, fumée. Terme employé pour qualifier les actions des joueurs effectué sous pression. Exemple : Steam call signifie que le joueur fait un call en étant en colère, peut-être en raison des bad beats.

Straddle : voir Option

Strainght : nom de la quinte

Straight Forward : joueur expressif qui déroule son jeu sans bluff, ni piège. Ses adversaires peuvent alors le lire aisément.

String bet : le fait de miser, au poker live,  en avançant au centre de la table ses jetons par tranche afin d’évaluer la réaction de ses adversaires et jouer en conséquence. Cette technique est prohibée. Mais vous pouvez avancer vos jetons par tranche si vous clairement dit le montant de la mise que vous  effectuez.

Suck out : Bad beat

Suited : assorties ; cartes de couleur identiques

Suited connectors : consulter Connecteurs assorties

Surblinde : consulter Grosse blinde

Swap : mettre en vente des parts d’un tournoi, c’est-à-dire se faire sponsoriser. Par exemple, pour un tournoi à 5000€, il peut mettre en vente 10%, soit 500€ à la disposition des sponsors potentiels. S’il remporte le tournoi, il donne 10% du gain à celui ayant financé une partie de son ticket d’entrée. Le ‘’swap’’ est une technique utilisée par plusieurs joueurs professionnels, surtout pour des compétitions dont le ticket d’accès est élevé.

Swings : Hauts et bas. Graphe représentant les gains et pertes d’un joueur de poker online. Terme utilisé aussi pour le graphe représentant l’évolution du tapis d’un joueur durant une partie de poker

T

Tableau : ensemble de cartes communes, au Flop, à la Turn et/ou à la River.

TAG : abréviation de Tight-Agressif. Se dit d’un très bon joueur qui est à la fois agressif et serré.

Tanker/Tanking : terme désignant un long moment de réflexion

Tells : l’ensemble des gestes d’un joueur à table, qui permettent de lire son jeu.

TF : abréviation de ‘’Table Finale’’

Tight : serré. Terme utilisé pour un joueur qui ne joue que des mains intéressantes

Tilt : sentiment de colère ou d’agacement d’un joueur qui, soit reçoit des bas beat, soit a du mal à suivre le jeu.

Time : voir Clock

Tirage : nécessité d’une ou deux cartes pour former une main. Exemple : vous disposez de J-Q et au tableau de flop il y a 8-9-2-A. Vous avez besoin d’un 10 former une quinte. Vous êtes donc ‘’sur un tirage quinte’’.

Tirer mort (Drawing Dead) : le fait que le prochain tirage ne vous apportera aucune carte espérée pour gagner un tirage. Mais vous ne le savez peut-être pas encore.

Top Paire : une paire formée en utilisée la plus forte carte du tableau. Exemple : vous disposez de K-8 et au tableau (flop), vous avez K-5-9.  Vous pouvez former une paire de Rois, soit la Top Paire. Prenez garde néanmoins au Kicker.

TPTK (Top Paire Top Kicker) : réussie à former la Top Paire et posséder aussi le meilleur kicker. Exemple : vous avez AQ et au tableau (flop) : Q-5-9. Vous formez donc la paire de dames, et vous avez aussi le meilleur Kicker qui est l’As.

Trash Talk : discussion de moquerie ou d’agressivité employé pour mettre en place sa stratégie. C’est le comportement typique de certains pros, tels que Tony G.

Tricky : joueur malin ayant le goût du piège

Trips : brelan, trois cartes identiques.

Turbo : tournoi accéléré durant lequel la valeur des blindes explose vite. Ici, le vainqueur ne sera pas forcément le plus stratégique, mais le plus chanceux. Si vous êtes un juoueur serré, vous ne serez pas dans votre élément.

Turn : dévoilement de la 4è carte commune dans une partie d’Omaha ou de Hold’em

Two-gapper : ‘’a deux trous’’. Terme utilisé pour désigner une main au début composée des connecteurs ayant un écart de deux cartes entre eux. Exemple : 6-9,4-7

TY : abréviation de ‘’Thank you’’, c’est-à-dire merci

U

UL : abréviation de ‘’Unlucky’’ pour signifier ‘’pas de chance’’

Underdog : terme qui désigne un outsider. Joueur qui démarre la partie avec une faible probabilité de victoires.

Under the Gun : joueur qui se situe juste à gauche du donneur. C’est lui qui prend parole en première position à chaque tour d’enchères où il est encore en jeu à après le flop. C’est une place à risque car vous prenez parole n’ayant aucune idée des pensées des autres joueurs.

UTG : abbreviation Under The Gun.

V

Value bet: mise de valorisation. Mise dont l’objectif est de gagner sur le court ou long terme.

Value cut : mise du genre ‘’value bet’’ dont l’objectif n’est pas atteinte car une meilleure main l’a emporté.

Variance : différences entre l’espérance mathématique et les résultats réellement obtenus. La chance y joue un rôle.

Ventrale : voir GutShot

VGG : voir GG

VNH : abréviation de ‘’very nice hand’’ qui signifie ‘’très bonne main’’

VPIP : abréviation de ‘’Voluntary Put $ in the Pot’’. C’est un indicateur statistique employé dans les logiciels et qui sert à déterminer la fréquence d’implication d’un joueur dans une main.

W

Walk : situation dans laquelle tous les joueurs, en prenant parole, décident de se coucher et le tour vient au joueur de la grosse blinde qui reprend les deux blindes (celui de la petite blinde s’étant couché aussi)

Weak : coup faible. Joueur faible

WP( Well Played) : abréviation qui signifie ‘’bien joué’’

WPT : abréviation de ‘’World Poker Tour’’, l’un des plus grands circuits mondiaux du poker live

WSOP : abréviation de ‘’World Series of Poker’, Championnats du Monde de poker qui a lieu de façon biennale à Las Vegas.  Ils durent 2 mois. Le plus grand tournoi du Championnat est le Main Event.

WSOPE : abréviation de World Series of Poker Europe, la section européenne des WSOP. Au départ ils avaient lieu à Londres, ensuite à Cannes. Depuis 2013, ils ont lieu à Enghien-les-Bains, non loin de Paris.

X

Y

YW: abréviation de ‘’You’re welcome’’ qui signifie ‘’de rien.

W

Z

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

NetBet Netbet, faites des paris avec Alexandre Ruiz Vous ...
Conseils Paris Sportifs Il est facile de parier sur un site en ligne, mais...
Poker en ligne Guide du poker en ligne Le poker est un jeu unive...
PMU Poker Après s’être lancé en paris sportifs, PMU rejoint ...
ZeTurf ZeTurf : avis et bonus Vous souhaitez vous inscri...
Meilleurs bonus de poker Pour dénicher les meilleurs bonus de poker, rien d...
Joaonline Joaonline, le bookmaker né d’un groupe de casinos ...
Différences entre les paris hippiques et... Il n’est pas courant de voir les passionnés de Tur...

Lost Password