Parier sur l’outsider

Miser sur l’outsider, des opportunités de gains

Par définition, parier sur l’outsider est une méthode de pari qui consiste à prendre une part de risque bien plus considérable.

Si vous souhaiter savoir comment gagner énormément d’argent aux paris sportifs, vous êtes obligé de rechercher les bons coups et parier sur les outsiders à chaque fois que l’occasion se présente.

Miser sur de gros outsiders, cela signifie miser sur des cotes de 10 et même plus. Il s’agit par conséquent de miser sur des résultats qui à priori n’ont que des chances très minimes de se réaliser. En réalité, un résultat coté à 10 veut dire que le bookmaker pense que cette issue a 10% de chances de se réaliser (voir notre article sur les côtes et probabilités des meilleurs bookmakers), ce qui est vraiment très-très peu. Une cote de 10 et plus équivaut aux gros outsiders.

Il est vrai que les cotes de jeu qui évoluent dans un intervalle de @2 à @10, ou même plus, en fonction du sport choisi, sont par nature plus attractives, cependant il faut bien garder à l’esprit que l’assurance des gains est nettement moins établie.

Ici encore, un pari systématique sur l’outsider serait vain. On ne gagne pas de l’argent en jeu aussi facilement. Vous devrez donc opter pour quelques mises sur les outsiders et, si possible, opter pour les paris gagnants pour gagner assez d’argent. Alors, quels facteurs vont guider vos prises de décisions et comment gagner assez d’argent en pariant sur le « bon cheval » ?

Les critères de sélection se révèlent être les stricts opposés des critères précédemment cités dans la rubrique « parier sur le favori » ! En fait, pour qu’un outsider brille, il a besoin de conditions de jeu exceptionnelles. Pour que l’outsider puisse triompher, une ou plusieurs des conditions ci-après vont devoir être réunies :

Un public acquis à la cause de l’outsider

Quand le joueur ou l’équipe outsider a le sentiment que le public est le soutient, cela lui fait se sentir pousser des ailes. L’élément psychologique entre en jeu et peut être déterminant au regard de l’issue du résultat de match.

Un exemple voire même plusieurs cas de matchs nous viennent à l’esprit en guise de confirmation de ce facteur déterminant. Dans certains sports telle la boxe, les encouragements du public peuvent décupler la fougue du sportif. En tennis, lorsque le joueur se sent dans le cœur du public, la tendance du match peut littéralement être inversée.

Par contre, ce facteur ne va pas être clé pour les sports tels que le tire, les fléchette ou pétanque où le calme et la concentration sont majeurs.

Ce facteur déterminant n’est par conséquent pas équivalent dans tous les sports. Il faut bien réfléchir à cet élément avant d’engager un pari sur l’outsider !

Comment gagner énormément d’argent aux paris sportifs en se basant sur le public ? Il faut regarder si le public est derrière l’outsider et, si c’est le cas, miser sur celui-ci.

La bête noire

Les bookmakers font souvent l’analyse des statistiques générales des 2 équipes pour définir les probabilités, autrement dit les cotes de chaque événement (1, N ou 2). Sans être occultées, les oppositions historiques entre les 2 équipes sont en général sous estimées pendant ces calculs. Or, il n’est pas rare qu’un grand champion soit mis en difficulté par le même rival au cours de toutes leurs confrontations. Cela s’explique souvent par une façon de penser (plus que la stratégie qui est possible de variations d’une année à une autre) de jeu qui met le favori à mal, lui faisant obstacle dans la mise en marche de sa machine à gagner.

Compétir avec l’outsider devient rapidement un cauchemar pour le favori surtout que sa bête noire se trouve exceptionnellement motivée, psychologiquement boosté par les issues des précédentes oppositions entre les 2 équipes compétitrices. Les calculs des bookmakers ne considèrent pas toujours cet avantage psychologique, d’où des cotes surestimées débouchant sur la possibilité de faire des value bets.

Une forme olympique de l’outsider

Quelques outsiders s’apprêtent dans la perspective d’une bataille particulière. Ils concentrent toute leur énergie dans la compétition à venir.

Bien souvent, les bookmakers ne sont pas avisés au regard de la préparation à tous égards du compétiteur.

En tant que parieur sportif, vous serez par conséquent tenus de détecter de pareilles opportunités pour savoir comment gagner assez d’argent aux paris sur Internet.

Afin de déceler une forme olympique d’un sportif, vous allez devoir effectuer des recherches sur les blogs, réseaux sociaux, ou même entrer en contact avec des influenceurs figurant dans votre carnet d’adresses. Le canal du « bouche à oreille » fonctionne à merveille, notamment pour les disciplines sportives de deuxième zone.

Il est clair qu’il est plus simple d’accéder aux joueurs de ligue 2 qu’aux joueurs de l’équipe de France…

Au foot

Pour illustrer cela, la coupe de France de football apparaît un cadre parfait convenable à la situation. En fait, il arrive de voir au cours de cette manifestation, des équipes de deuxième zone se mettre en avant facilement parce qu’elles se sont apprêtées toute l’année à cette épreuve.

Le baseball, en l’occurrence la Majeur Ligue Baseball (MLB), elle également, est une discipline spécifiquement adaptée au déploiement de cette approche de pari, l’underdog, terme utilisé pour désigner un joueur qui n’a que des chances minimes de gagner, profitant en réalité de manière régulière de la faiblesse d’une formation adverse « à l’essai ».

En hippisme, miser sur les outsiders consiste à parier sur un « tocard ». Là encore, des il y a régulièrement des opportunités que vous allez devoir débusquer.

Comment gagner énormément d’argent aux paris sportifs en considérant la forme de l’outsider ? Il faut procéder à une analyse sportive avancée sur la forme actuelle de l’outsider.

La forteresse imprenable

Il y a des stades où il n’est pas agréable de s’y aventurer. Dans une ambiance enflammée, le grand nombre de supporters derrière l’outsider font bouger les tribunes, chantant d’une voix unique et se levant comme un seul homme à chaque coup de sifflet de l’arbitre.

Dans ce genre d’ambiance, Il n’est pas rare que le favori soit intimidé, impressionné par cet adversaire additionnel qui enflamme le stade. D’autre part, les décisions de l’arbitre quand elles vont à l’opposé de leur protégé sont en permanence contestées vigoureusement par le public, quand bien même elles sont bonnes.

Ces détails ne sont pas à négliger, ils impactent fortement le déroulement de la partie. Même un bon arbitre n’ayant pas l’habitude de prester dans une ambiance de feu peut vite céder à la pression incessante du public. Un léger accrochage dans la surface, une main qui traîne…et le penalty est rapidement sifflé en faveur de l’outsider.

Il importe donc d’avoir vu à plusieurs reprises les acteurs dans ce type de conditions et d’avoir connaissance des qualités psychologiques du favori avant de miser sur l’outsider.

Le favori démobilisé

Le nombre de parieurs sportifs qui ont perdu leurs mises en ne misant que sur le favori sans préalablement effectuer une analyse sportive proprement dite est considérable.

C’est en général à la fin du match que le parieur regrette un tel comportement. Il se rend alors qu’il aurait pu remarquer le piège du match, vrai traquenard pour le parieur, avant le début de la rencontre.

Des cas de match où le favori s’est démobilisé ne se comptent pas. Comment gagner énormément d’argent en misant sur l’outsider ?

Vous connaissez la réponse … vous avez besoin d’identifier des rencontres où le joueur ou l’équipe favorite ne prennent pas vraiment au sérieux le match à venir, soit parce que trop sûrs d’eux-mêmes, ou simplement que les enjeux du match ne les motivent ni plus ni moins.

Les exemples

Quelques exemples de matchs ou cas peuvent être : un match de fin de championnat où le gagnant déjà reçu quelques jours auparavant un ou des titres ; les matchs précédant la pause estivale ; un sportif déconcentré par des soucis d’ordre privé.

Tout doit être passé minutieusement en revue. Le pilote Lewis Hamilton aurait pu remporter en 2012 le titre sur McLaren … cependant ses soucis personnels avec sa fiancée ont énormément influé sur son comportement. Le pilote se démobilisa, changea sans le vouloir ou non ses fréquentations amicales, se mit à penser à tout sauf la Formule 1, la musique en l’occurrence. Dans le paddock, il se retrouvait perturbé par des éléments extérieurs. Plusieurs amis du pilote ont été présents dans le stand McLaren, et le britannique avait même dans les paddocks son chien.

Tous ces éléments modificateurs cumulés tout au long lui ont fait perdre sa concentration. Et cela a été remarqué en piste, d’autant plus qu’il a commencé à commettre des erreurs de pilotage que normalement il n’aurait jamais fait.

Comment gagner assez d’argent aux paris sur Internet en observant un favori démobilisé ? Il faut détecter une méforme du sportif favori. Si le favori est démobilisé, alors c’est probablement que l’opportunité s’est présentée de miser sur l’outsider…

Le virus Fifa (Au football)

Non il ne s’agit pas du virus à l’origine de « l’épidémie de corruption » qui a au cours de ces dernières années infecté la plus grande instance de Football international. Depuis l’arrêt Bosman, qui offre la possibilité aux clubs européens de recruter sans réserve des joueurs étrangers détenteurs d’un passeport “européen”, on retrouve plusieurs internationaux titulaires dans ces clubs.

Ainsi, lors des trêves internationales, où ces joueurs regagnent leur sélection nationale pour y disputer quelques plusieurs matchs, les clubs se trouvent être démunis pour préparer convenablement leur prochaine rencontre. D’autre part, ces joueurs sont en général de retour après plusieurs heures de vol, épuisés ou même blessés.

Ces internationaux, en général titulaires, sont reçus au banc de touche à leur retour de leur sélection nationale. Ces trêves affaiblissent par conséquent les équipes qui ont plusieurs internationaux, et ces équipes sont souvent les grosses écuries. Il est par conséquent fréquent de voir des favoris être à mal au cours d’un match après la trêve internationale.

Ce virus affecte notamment les équipes qui n’ont pas une grande profondeur d’effectif. Il importe beaucoup donc de connaître le niveau des joueurs remplaçants. Le parieur que tu es ne devrait pas se contenter de la maîtrise des performances de 15 joueurs mais de tout l’effectif.

Le favori est-il en mesure de faire rouler l’effectif sans compromettre ses probabilités de remporter la victoire ? Cette question doit se trouver au cœur de ton analyse qui précède et oriente ta décision de parier sur l’outsider.

La météo

Comment gagner énormément d’argent en pariant sur l’outsider et tenant compte de la météo ? Un élément majeur … la météo !

Généralement, une condition stable est propice pour le favori. Par exemple, en Formule 1, le pilote qui a effectué la pole ne désire pas que la pluie surviennen en course.

Toute condition anormale de jeu pourrait impacter l’issue d’un match de manière aléatoire et de vous faire gagner énormément d’argent.

Un terrain glissant peut être à l’origine de conditions cocasses devant les filets du gardien.

En rugby, un ballon glissant peut être à l’origine d’erreurs venant des favoris et peut créer de belles opportunités à l’équipe outsider.

La météo peut énormément influer le résultat d’un match. Lorsque nous évoquons la météo, nous faisons référence au soleil, à la pluie, l’humidité, la chaleur, le vent, la poussière … etc.

En 2014, pendant la coupe du monde de cette année-là au Brésil, nous avons observé que plusieurs équipes outsiders, assez acclimatées au climat local, sont parvenues à dominer leur sujet.

En rugby, le vent est un facteur perturbateur. Ce facteur climatique peut favoriser une équipe outsider qui joue dans la direction du vent …

Les courses hippiques

Aux courses hippiques, la nature du climat est prépondérante. Quelques chevaux ayant plus l’habitude que d’autres de compétir dans des conditions de course extrêmes.

Vous l’aurez saisi ! L’application de la méthode de pari sur l’outsider peut varier suivant les sports et peut s’avérer plus ou moins efficace dans chaque sport en fonction des catégories de jeux.

Il serait pénible de lister toutes les possibilités, alors à vous d’activer votre imagination !

Il ne faut cependant pas oublier que l’analyse sportive préalable reste, en toute circonstance, le maitre mot pour guider vos prises de décisions.

Cas d’application aux sports américains

  • Pour les sports américains, l’outsider (donc l’équipe qui n’est pas favorite) est appelé “underdog”. C’est lui qui se voit attribuer des points additionnels dans les paris à handicap.
  • Bien sûr, il arrive que les équipes favorites (et en général célèbres) soient surcotées. Dans ce schéma, la cote de l’underdog, vis-à-vis de cette équipe favorite, est généralement avantageuse par rapport à ses véritables probabilités de victoire. L’identification de ces bonnes cotes constitue le principe même le principe de calcul des “value bet. Attention cependant, ce principe doit observer quelques règles.
  • En réalité, il faut également considérer le but de chaque équipe : le favori est tenu de remporter la victoire et par conséquent une défaite correspond à une très mauvaise issue. Il faut donc éviter les mises à handicap sur l’underdog qui résulteraient en une défaite pour le favori dans le match proprement dit.

Cas de figure en Hockey :

  • En hockey, l’équipe favorite se voit souvent attribuer un handicap de -0.5 ; ce qui signifie que l’underdog possède un avantage de +0.5. Cependant en hockey, si vous misez sur l’underdog et que cette mise s’avère exact, cela signifie que le favori a perdu dans le match proprement dit ou, au mieux, a fait un match nul, ce qui, pour une équipe qui joue chez elle, n’est en général pas une bonne issue. Cette équipe n se sent pas prête à accepter simplement cela, par conséquent elle va batailler contre un tel scénario. Dans ce cas, son intérêt (qui est de remporter la victoire) va se trouver en conflit avec votre objectif (remporter votre pari avec handicap). Il serait alors plus convenable de jouer en direct le pari “straight” (money line), autrement dit sans handicap, sur l’underdog, avec la cote qui est souvent meilleure.

Cas de figure en basket :

  • En basketball, ça change : si une équipe affiche un handicap de -5 points, cela veut dire que l’underdog se voit attribuer 5 points. Cela signifie également que quand bien même l’équipe favorite remporte, vous avez tout de même la possibilité de gagner votre mise (par exemple si elle remporte avec un écart de 4 points au plus). Donc le but de l’équipe favorite (remporter la victoire) n’est pas nécessairement en contradiction avec le vôtre. Les deux peuvent se produire et tout le monde en sort content. Certes l’amélioration du goal average est quelques fois utile pour une équipe, cependant dans les sports américains, ce n’est pas un critère essentiel dans le classement.

Cas de figure en baseball :

  • Pour les mise over/under, il faut également être prudent. Par exemple au baseball, le minimum d’un match est de 1 point, alors que le maximum théorique est illimité. Donc, malgré que la moyenne statistique de points par match se situe autour de 9.5, cela ne veut pas dire qu’il y a autant de probabilités que le résultat soit inférieur que supérieur. En fait, la probabilité est plus élevée que l’issue du match soit inférieure à cette moyenne (souvent un peu en dessous), pour que justement, lorsque les matchs viendront à terme avec trop de points, du genre 13 ou plus, cela compense.

Grands favoris, petits gains

C’est un principe tout à fait logique : étant donné que la victoire des favoris se trouve être des plus probables, les bookmakers ne vont pas suggérer des cotes très attrayantes puisqu’ils risqueraient de perdre énormément d’argent. Très vigilant, un tel enjeu ne vous rapportera par conséquent presque rien.

En guise d’exemple, la victoire du Real Madrid sur Valence ne va avoir une cote qu’aux alentours de 1,20 avant le match, et assez moins si votre bookmaker rend possible le pari en direct. Dans les faits, plus le match progressera, plus la victoire sera assurée.  Le bookmaker va en général finir par fermer les mises sur lui dans la mesure où elles ne vont plus avoir un sens quelconque.

A condition de parier très gros, vos gains vont par conséquent être insignifiants : par exemple, 10 euros en pariant 100 euros sur une cote de 1,10 ! Au pire des cas, vous pouvez essayer de faire une combinaison de plusieurs mises sur les favoris. Cependant même de la sorte, la cote combinée ne va pas décoller, et réaliser un pari combiné va perdre assez de son intérêt.

Parier sur le favori et bonus

Dans la majorité des cas, le déblocage de votre bonus de bienvenue va être associé aux spécificités de la première mise. Quand bien même vous en avez eu un important, ce sera quasiment toujours un premier pari remboursé s’il essuie une perte. Vous avez alors la possibilité de choix entre :

  • parier avec prudence comme tout le monde, cependant si vous remportez (cas le plus envisageable), c’est comme si vous n’aviez pas perçu votre bonus et vous n’aurez aucunement fructifié votre dépôt.
  • miser contre le favori, soit sur un score nul soit sur l’outsider : si vous remportez votre mise, vous empocherez une belle somme, et si vous la perdez, vous allez tout au moins être remboursé.

Comme vous le verrez, il est par conséquent bien plus intéressant de réaliser votre premier enjeu avec une légère prise de risque.

Favori ne veut pas dire gagnant

La majorité des parieurs font la confusion entre cotes et probabilités. Ils pensent que le futur vainqueur d’un match est forcément celui qui a une cote faible et misent à l’image du bookmaker plutôt que de miser contre lui. Ils omettent en général le match nul et pire, ne considèrent pas l’analyse technique.

Cela n’est pas faux les 3/4 du temps ; cependant dans le 1/4 de cas restant, ils perdent leur mise en ratent l’occasion d’avoir parié sur l’équipe tout d’abord supposée perdante qui affichait une très belle cote.

Avant donc de miser sur les équipes supposées d’avance gagnantes, il est important d’avoir en tête que :

  • le nul à la réflexion est peut-être le résultat le plus probable : en cela réside tout l’art de savoir miser sur le match nul ;
  • le bookmaker n’est pas à l’abri de l’erreur en sous-évaluant les petites équipes ou en surévaluant les mastodontes

Rappel des modalités pour miser sur les outsiders

Il faut « oser »

Les paris qui portent sur les outsiders sont en général orientés vers le football ou les courses hippiques. En fait, au cours d’une épreuve équestre, les cotes peuvent grimper jusqu’à 70 contre 1. Pour un euro parié sur ce cheval, le montant peut être 70 fois plus élevé. Le choix est certes risqué mais s’il y a victoire, ce sont des gains colossaux.

Les paris suscitent l’intérêt et l’effet de surprise est considérable. Il est évident que les chances pour les outsiders de l’emporter faibles – vous allez par conséquent miser sur des cotes très énormes – mais quoi de plus joyeux si ces dernières remportent et nous font encaisser une coquette somme ! Soyez vigilants face aux performances récentes des équipes. Pour le tennis, il est toujours compliqué de parier sur un joueur moins bien classé que son rival ; il faut considérer leurs dernières performances, la période de la saison et l’aire de jeu.

Il faut « parier sur plusieurs matchs »

Quelques confrontations permettent aux parieurs de se faire plaisir dans l’objectif d’empocher gros. Lorsqu’on fait des mises combinées, les gains de taille s’obtiennent souvent en misant sur une surprise. Au football, les petits poucets affichent des cotes vraiment très importantes et grâce à eux les bénéfices peuvent se faire. Mais, il existe un risque. Le favori peut gagner et anéantir les probabilités de remporter une belle somme d’argent.

Le culot joue un rôle prépondérant. En réalité, tout parieur est quelque peu fou pour supposer par exemple, il y a quelques années, une victoire de Carquefou sur Marseille. Le cumul des matchs peut pousser les gens à parier sur de nombreuses surprises pour que les gains soient bien plus conséquents. La balle est dans votre camp : ou vous préférez la sécurité ou vous tentez les surprises.

Une technique à haut risque

Ce procédé de paris sportifs sur les outsiders peut favoriser les risques, notamment pour les néophytes. Ceux-ci ne sont pas habitués à faire l’étude de toutes les cotes et se lancent quelques fois tambour battant sur un pari de 10 € improbable dans l’absolu. Pour eux, les pertes vont être beaucoup plus considérables que les profits. Il faut prendre garde à la manière de miser quand bien même certains coups d’éclat peuvent rapporter beaucoup d’argent.

Notre point de vue

Parier sur l’outsider peut s’avérer très tentant au regard des cotes élevées. Tu dois toutefois être conscient de ce que cela représente un gros risque. Plus qu’avoir ce risque à l’esprit, tu es tenu de savoir procéder à l’évaluation afin de ne pas perdre une grosse partie de ton capital ou de manquer une énorme opportunité de gains. L’analyse des circonstances ACTUELLES de de la confrontation offre un cadre pour évaluer le risque que représente le pari sur l’outsider.

Est-ce qu’il vaut la peine de parier sur un outsider, bête noire d’un favori en forme olympique, qui se retrouve en période de crise ou qui a depuis choisi une philosophie de jeu moins hostile au favori ?

Il faut par conséquent éviter une méthodologie simpliste ou systématique qui limite son analyse à la seule étude de statistiques éloignées et à la considération d’un facteur unique pouvant perturber le résultat de la rencontre. A la place, passer au peigne fin tous ces critères en les analysant de façon conjointe et non isolément est préférable

Laissez votre avis

Ces articles pourraient aussi vous intéresser :

Joaonline Joaonline, le bookmaker né d’un groupe de casinos ...
Paris Sportifs Les meilleurs sites de paris en ligne Pour vous a...
Les avantages du poker en ligne Si vous hésitez à jouer au poker en ligne, sachez ...
Les meilleurs pronostiqueurs au Turf Pour chaque course, il y plusieurs pronostiqueurs ...
Bonus Betclic Juin 2018 : les promos Betclic  (Turf, Sport, Poke...
Mentions légales Informations relatives au site  » Wannabet « ...
PMU Poker Après s’être lancé en paris sportifs, PMU rejoint ...
Contact Vous avez une question sur notre site ? Vous souha...

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Lost Password